maternité

Reconnexion

20180821_155421.jpg

Le lien d’attachement s’est instauré très vite et très fort avec le Petit morceau.

Les temps de repos pendant la grossesse, les bains, les méditations de cœur à cœur, la naissance rapide et indolore, le babymoon qui a suivi y ont sans doute contribué.

Les journées (et parfois les nuits) collés serrés, l’allaitement et le cododo qui se sont imposés, comme une évidence, ont rendu les débuts de notre relation faciles, fluides.

Le Petit morceau m’offre l’expérience de la maternité apaisée.

Je suis heureuse d’être à ma juste place, à une place si privilégiée, aux premières loges.

Je ne nie pas la difficulté, j’y étais préparée.

Et quand je me sens submergée par l’ampleur de la tâche (je suis mère de famille nombreuse maintenant!) je sais que j’ai besoin d’une sieste 😉

Le Petit morceau grandit et il a maintenant six mois et demi.

Je l’allaite encore mais plus de façon exclusive. Nous avons introduit des aliments solides et un biberon chaque jour.

Avant la rentrée j’ai ressenti ce besoin très fort, vital, de me retrouver, moi. Mon corps rien que pour moi, ma vie, ma vie de femme.

J’ai expliqué et préparer le terrain, avec toute la famille.

Je m’offrais des moments de repos et de reconnexion à la maison, mais j’ai soudain eu envie d’aller à l’extérieur.

De retrouver mes copines, des activités à moi, en + de ce qu’on partage ensemble à deux, à trois, quatre ou cinq.

Cet été j’ai fait des petites balades, seule sur la plage en écoutant le silence et le bruit des vagues.

Dimanche je me suis fait ma première toile post natal.

Je me suis sentie libre et en même temps, il y a un côté étrange, inhabituel, les premières fois, lorsque je me retrouve sans mon bébé.

Je l’avais ressenti aussi avec mes aînés.

Cette étape aussi intime qu’universelle, fait partie des phases post natal et demande d’être accueillie par la famille.

Je n’avais pas envie de précipiter les choses, je savais que ça viendrait au moment opportun.

Je suis revenue rayonnante de joie, avec l’envie profonde d’être avec eux. Mon homme et mes enfants.

S’éloigner quelques heures permet parfois de retrouver l’élan, la fraîcheur et la gratitude pour ce qui peut devenir banal, acté, ordinaire.

Ces quelques heures sont un cadeau pour moi dont ils bénéficient.

Nos moments ensemble, leur enfance, est un temps sacré dont je ne me lasse pas.

Certaines situations demandent d’explorer mes ressources personnelles et de trouver des solutions nouvelles et créatives.

J’ai besoin parfois d’être seule (sans eux) pour prendre du recul et revenir avec une belle qualité de Présence.

J’ai quelques rendez vous notés sur le calendrier familial. Pas tant que ça.

Cette fois, le simple fait de savoir que j’ai le choix, que cela est possible, suffit pour que je me sente libre.

DOIGTS DE FEE, LA VIE EN PLUS JOLIE

10 Petites choses #1

J’ai des rêves démesurés et le goût du luxe, c’est vrai.

Cela dit, je m’émerveille de ces détails qui colorent le quotidien, vous savez l’extra dans l’ordinaire.

Voici 10 petites choses qui me mettent en joie. La plupart sont notées sur des petits papiers colorés, soigneusement pliés et glissés dans mon pot de gratitude.

Je parie qu’on prendra plaisir à les redécouvrir en décembre prochain en disant que mis bout à bout ça fait un sacré tas de bonheur !

10 petites choses donc:

1/ Débuter le tricot et adorer ça! Le point mousse c’est facile et une fois l’ouvrage débuté l’envie est irrésistible de monter des mailles encore et encore. La deuxième écharpe est en cours…

20170108_193549

2/Les grandes tablées au goûters avec les copains. La confection d’une galette à 12 petites mains.

3/La montagne de crêpes, qui disparaît à toute vitesse avec sept gourmands (c’était le weekend suivant, on réparti les calories!). Et la confiture de citrons qui se marie à merveille avec les crêpes et le cidre, on en parle?

4/Les soldes, l’occasion du shopping annuel des bottines. Des sublimes Laura Vita, made in France, pour avoir des fleurs aux pieds et booster n’importe quelle tenue basique.

Ces Pikolinos en cuir végétal. Belles, sobres et aussi confortables que des chaussons. Une de mes marques préférées où le prix me semble justifié par la qualité.

20170118_091748.jpg
Bottines Laura Vita

 

5/Le hors série Calme du magazine Simple Things, joli, inspirant. Je l’ouvre quand je m’accorde une pause, je lis un article par-ci, un autre par là, calée dans un fauteuil, près de la cheminée et le temps s’arrête.

20170116_143104.jpg

6/Le Dej Viet

7/Une soirée blottie contre mon amoureux, sous un plaid tout doux à verser quelques larmes devant la Cité de la Joie, pourtant vu 1000 fois.

8/La fabrication des sels de bains. J’ai bidouillé la recette de base, ajouté de l’huile essentielle de lavande à la place de la fragrance de violette, rajouté du gros sel non raffiné (en + du sel d’Epsom), un peu de poudre de rose de Damas et quelques gouttes de la synergie féminité de Bach. Un joli flacon et voilà.

Le bain c’est mon kif girly du dimanche, en fin d’après midi. J’allume une bougie, je mets une musique douce, je choisis un bouquin ou un magazine inspirant et je veille à ce que le chauffe serviettes soit en marche pour m’envelopper dans un drap de bain doux et moelleux à la sortie.

20170106_135539

9/ Les grass’ mat le weekend, avec un réveil à mon rythme, vers 8h. Trouver les enfants déjà debout qui jouent en silence. Les parents de jeunes enfants savent combien c’est précieux.

10/La vue du matin, que j’aime contempler avec un thé Lov Organic fumant. Et la lumière d’hiver où les minutes de soleil s’additionnent un peu plus chaque jour.

20170106_083041

 

LA VIE EN PLUS JOLIE

10 kifs en septembre

Best of de mes plaisirs en septembre…

IMG_20160916_084013.jpg

1/ La lumière du matin, au levé du soleil et la vue depuis notre maison du bonheur.

2/ Boire un café sur la terrasse après avoir accompagné les enfants à l’école et prendre le temps d’organiser ma journée.

3/ Les cousinades, les potes, les bbq, les grandes tablées, la maison pleine de rires d’enfants et la sensation d’avoir réussi, cette année, à prolonger les vacances.

4/ la couleur de ma peau dorée.

5/ Les enfants qui s’adaptent si vite, les amitiés nouvelles qui se tissent et la première invitation à un anniversaire. Le côté humain d’un village et les nouveaux repères, plutôt faciles à trouver.

6/ Les moments à deux avec mister B, lorsqu’il rentre du boulot.

7/ La pile de cartons à laquelle je me suis attaquée. Un mois après notre arrivée, il en reste moins de 10 à déballer. Les pires, parait il…

8/ Revenir ici et lire à nouveau mes blogs chouchous.

9/ M’offrir un passage chez le coiffeur et laisser vivre mes boucles, autant par facilité que par envie.

10/ Les balades au bois, dans le haut Beaujolais. Les premières cueillettes. L’odeur d’humus, le son de la petite rivière qui coule, les branches qui craquent sous les pieds, les enfants libres qui s’inventent des jeux, et le plaisir de rentrer chez nous.

IMG_20160926_121015.jpg

KIDS, LA VIE EN PLUS JOLIE

Se lever de bonheur

20160518_064119
Parc de la tête d’or

Depuis plusieurs mois je me lève tôt et… j’aime ça!

Les enfants dorment mieux, font des nuits complètes et peuvent se lever pour jouer doucement si nous dormons encore. On a beaucoup progressé!!!!

J’ai pris goût au début de journée, façon miracle morning (que j’ai découvert récemment)

Ma journée ne débute plus dans les pleurs (avec enfant affamé et couches à changer) mais dans le calme. Les enfants ont grandi, mais surtout, il y a ce truc qui a changé pour moi.

Je prends régulièrement un temps pour moi le matin.

Je marche au parc, je pratique une série de méditations. J’observe les écureuils, la nature qui change de jour en jour, j’hume les fleurs, je marche dans l’herbe humide et je souris.

Je reviens vers 7h30, je prends une douche rapide et me voilà prête et disponible pour ma journée.

Le matin est le seul moment où je peux m’accorder un moment, ensuite je travaille et le soir je m’occupe seule des enfants. Les journées sont bien remplies, et on court après le temps, je suis sûre que vous connaissez…

Finalement c’est génial de se donner du temps en premier, on commence par la base 😉

Combien de fois j’ai fait passer les autres avant moi, leurs besoins avant les miens depuis que je suis maman? Combien de fois j’ai remis mon tour à plus tard et parfois le soir venu mon tour est perdu…

Pourtant c’est lorsque je m’offre ce dont j’ai besoin que je suis bien dans ma peau et donc mieux avec les autres.

Bien sûr il faut s’adapter quand on est parent. Mais avec deux enfants rapprochés, un job à plein temps et une entreprise, il est facile de s’oublier!

C’est en voyant des parents de famille nombreuse que j’ai compris. Je me demandais quel était leur secret pour réaliser des activités, faire du sport etc

C’est justement parce qu’ils sont bien dans leurs pompes, qu’ils prennent le temps pour nourrir leurs passions, qu’ils trouvent l’énergie pour gérer leur famille et projets!

Et vous, comment sont vos matins?