LA VIE EN PLUS JOLIE

Envies et ressentis du moment

Nous sommes en mars et l’envie d’écrire revient de façon puissante.

Je ne sais pas trop pas où commencer.

Pour tout vous dire j’ai envie d’ouvrir un nouvel espace pour mon activité de doula, et pour aborder l’empowerment, le sacré autour de la naissance et du post natal, sujet cher à mon cœur.

Je ne sais pas si je vais continuer à écrire ici, ou ailleurs.

J’ai envie d’aborder la puissance du bâton de parole, que j’ai découvert dans les cercles de femmes et que nous utilisons aussi en famille depuis bien trois ans maintenant.

J’ai envie de parler de la beauté de la première année, du post natal que j’ai vécu avec fluidité et douceur à l’arrivée de mon troisième enfant.

J’ai envie d’écrire sur la façon, un brin alternatif, dont nous accompagnons les enfants et qui, au bout de sept ans commence à être bien visible, alors que jusque là je ne m’en rendais pas vraiment compte.

Jolie douceur a eu six ans et le petit morceau a soufflé, avec un peu d’aide, sa première bougie. Time flyes. J’ai envie de poser des mots pour me souvenir de ces moments magiques de leur enfance et de ma vie de mère.

Grand bonheur est extraordinaire, doux et réfléchi. Sa sensibilité, sa gentillesse m’émeuvent tant.

Je suis si heureuse d’être mère de deux garçons, alors que je ne pensais pas savoir, pas être capable, moi qui vient de lignées de femmes où le masculin est si peu représenté.

J’ai envie de parler d’égalité, d’équité, de besoins respectés et d’individualité.

J’ai envie d’aborder ma nature cyclique. Selon les phases de mon cycle je me sens épuisée, éteinte, ou pleine d’énergie, d’amour. C’est bon de connaître et d’accepter ma nature non linéaire, de faire de ma vulnérabilité une force, de connaître ma façon de fonctionner et d’avoir la chance de pouvoir suivre mon rythme et de le respecter autant que possible.

J’ai envie d’évoquer les changements dans notre quotidien, notre façon de consommer (moins…sauf pour les livres ;), mon changement de perception dans mon rapport au travail, l’importance du repos, du vide, du beau, l’équilibre entre les moments de ressourcement et la vie sociale.

J’ai envie de revenir sur la sororité. Oui c’est à la mode, (comme le zéro déchet!), n’empêche, le contact des femmes me nourrit et à partir de cette base authentique et vulnérable je peux rayonner en me sentant alignée et forte.

J’ai envie d’aborder mes lectures, mon lien avec la nature, les rituels qui ponctuent les saisons et les temps forts.

J’ai envie de faire refaire mon passeport, je sens que ça pourrait servir, même si je ne sais pas encore pourquoi.

Je commence à reconnaître ma valeur, à me sentir, enfin, légitime dans ce que je suis et ce que je fais.

Je sens que je m’affranchis du regard d’autrui, du mode de pensée qui ne me correspond pas et que j’ose assumer être qui je suis!

2019 est pour notre famille une année de transformation profonde et si cela réveille des peurs à accueillir, il y a surtout un enthousiasme magnifique qui accompagne tous les possibles.

LA VIE EN PLUS JOLIE

Rituels de janvier

Depuis plusieurs années j’ai remplacé bonnes résolutions par intentions.

En 2016 il y avait notamment Paris et Passard.

Fin décembre, tout s’est synchronisé en trois jours pour devenir possible . Cela semblait dingue, et pourtant on nous a proposé de nous garder les enfants quelques jours, une amie d’amie louait son appart à tout petit prix en plein Montmartre (et nous a accueilli le 25 décembre au soir), nous avons trouvé des billets de train pas cher, pour partir après les festivités et il a été possible de réserver une table pour dîner à l’Arpège avec un délai très court ce qui est improbable pour ce type d’établissement.

En 2017 j’ai visé plus large et laisser faire : Amour, kiffs à volonté et miracles. Là encore ces trois intentions reflètent l’année écoulée où j’ai kiffé (avec du temps libre pour créer, lire, jardiner, cuisiner, passer du temps de qualité en famille et avec mes amis), aimé si fort et observer autour de moi des évènements improbables, oui des retournements de situations miracleux comme la vie sait en offrir.

Les intentions de mes proches futiles ou non, se sont elles aussi concrétisées, et je m’en réjouis.

Alors en 2018 je recommence et je choisi encore l’Amour, les miracles, et le bonheur.

J’ai l’air de rêver grand et l’art de kiffer petit. J’ouvre grand mes yeux, mon cœur et mon âme d’enfant s’émerveille si facilement.

Je noterai des envies (comme le fait Miss Zen) et mes mois heureux (comme Camille) dans mon carnet et pour le reste je laisse la vie me surprendre!

IMG_20171123_084554_902.jpg