KIDS, LA VIE EN PLUS JOLIE

Préparer l’après

Avec cette grossesse, certains projets sont remis à plus tard.

Les priorités changent et je l’accepte.

La petite enfance, si précieuse, ne dure qu’un temps et j’ai envie de vivre pleinement ces moments là, une dernière fois.

N’empêche, on est à un stade assez confortable où l’on peut bouger avec les enfants quasi sans contraintes logistiques, le choix d’activités est devenu vraiment sympa.

L’arrivée de ce bébé boulversera-t-elle cet équilibre?

Probablement un peu.

Mais on peut faire tellement de chose avec un bébé, alors qu’avec deux tout petits c’était un peu + corsé.

La grossesse me pousse à lever le pied, à limiter les trajets, la marche, les efforts en tout genre et c’est un peu frustrant.

Pour tenir le cap, pour me préparer sans doute aussi, je me projette sur notre vie, après.

J’ai longtemps pensé qu’avec trois enfants on ne pouvait plus rien faire.

Et puis, plusieurs familles autour de moi continuent de sortir, de bouger, de vivre tout simplement.

Alors je liste mes envies, des projets à réaliser en famille, pour ne pas que notre vie soit uniquement focalisée sur cet enfant, car un troisième, j’en suis finalement persuadée, suit le mouvement.

Ce billet de Caro m’a donné envie de planifier une petite virée en Italie, au printemps prochain, quand on sera cinq.

J’aime avoir des voyages en ligne de mire. La préparation est déjà un plaisir en soi.

Cet été nous ne sommes pas allés en Italie et nous n’irons probablement pas non plus l’été prochain.

J’ai besoin de cette légèreté italienne, de connecter cette joie en moi qui s’anime dès que je passe la frontière. Ca ne s’explique pas, c’est dans le sang.

Torino est à quatre/cinq heures de Lyon et c’est une ville que j’adore.

Ca peut être un chouette cadeau de naissance, pour notre famille.

Et c’est un voyage qui peut facilement s’organiser sur trois ou quatre jours, avec un airbnb qui va bien.

20160716_094133

20160716_093300

LA VIE EN PLUS JOLIE, LISTE DE MES ENVIES

Bullet journal

IMG_20160930_152027.jpg

Qui dit déménagement dit besoin de structurer l’organisation et de poser de nouveaux repères.

En septembre, avec la rentrée et sa montagne de formalités, on a vogué en free style et c’était, avouons le, un peu n’importe quoi…

J’ai eu besoin de mettre les choses à plat, pour ne plus me sentir submergée, pour savoir par quoi commencer…

Je suis adepte des challenges, je participe au défi des 100 jours, j’aime ma petite routine du miracle morning, qui me met de bonne humeur pour la journée, j’ai plein de petits projets dans la tête pour un jour, quand j’aurais le temps (ce qui n’arrivera peut être jamais si je ne planifie pas).

J’adore la papeterie, les jolis carnets, je fais des listes un peu partout (et comme je ne sais pas où elles sont je recommence), j’ai un agenda, un calendrier et un planning mensuel familial et des post it.

Avec deux enfants, de 3 ans 1/2 et presque 5 ans, j’ai l’impression que la lostique est trop envahissante et que je ne gère pas vraiment. Ca vous parle aussi?

Le bullet journal me semblait compliqué, alors j’ai regardé cette vidéo, lu cet article, et pioché quelques fiches dans ce kit archi complet à télécharger gratuitement.

En fait, c’est très simple, il suffit de démarrer, de numéroter les pages et de créer un index (c’est tout bête mais ainsi on retrouve très vite ce que l’on cherche).

Depuis, toutes les infos sont rassemblées au même endroit, dans le bujo comme disent les initiés.

En plus, nous avons affiché dans la cuisine un page planning mensuel familial. Et basta!

La vision globale des actions, projets et envies est échelonnée sur un an, sur six mois, puis chaque mois, semaine et chaque jour.

L’objectif est d’avoir une vision globale à moyen terme et une plus concrète, à court terme, de façon à avancer vers chaque objectif à petit pas et d’anticiper davantage certaines situations.

J’ai ajouté un tracker mensuel à colorier avec différentes sections (yoga, cuisine, lecture, jardin, créa etc), une page pour le meilleur du mois (qui remplace mon carnet de gratitude) où je note mes 3 kifs du jour.

Il y a des listes (faciles à retrouver grâce à l’index): liste du drive, jardin, restau à tester, expos, livres que j’ai envie de lire, nouvelles recettes, menus de la semaine (là je tâtonne encore), anniversaires, noël, activités créatives que je souhaite tester avec les enfants.

J’ai également noté les vacances scolaires parce que je me posais régulièrement la question : quand sont les vacances déjà? (trop souvent!)

Mon bullet journal est assez sobre pour l’instant, même si ça n’empêche pas de dessiner une fleur par-ci, un petit champignon par là. J’aime beaucoup que toutes les infos soient rassemblées en un seul et même carnet. A voir ce que ça donne sur la durée.

Dès l’index, j’ai raturé. Un instant je me suis dit je recommence. Puis non, je continue, ce bullet journal il est comme moi, imparfait et parfait comme ça.

20161003_135644.jpg