KIDS, LA VIE EN PLUS JOLIE

Cadeaux des sept ans

Chaque année nous célébrons abondamment l’anniversaire de Grand bonheur.

Entre nous le jour J, avec un gâteau à partager en classe, autour d’un repas en famille avec les grands parents le dimanche qui suit et une fête avec les copains.

Nous n’achetons pas de jouets pendant l’année et en novembre le renouvellement et l’actualisation sont chaque année bienvenus.

Pour ses sept ans il a eu

  • Carcassonne: testé et adoré par toute la famille
  • Cluedo: testé et adoré (Jolie douceur joue en équipe car elle ne sait pas encore bien lire)
  • iotobo mandala zen (jeu français, qui favorise la créativité, mon coup de cœur!)
  • ballon de foot et gants: simple et efficace
  • deux lego technic
  • des cartes pokemon
  • un nerf offert par un copain. le genre de cadeau que ses parents ne lui offrirons jamais mais qui rencontre un certain succès. hum
  • une toupie pour compléter la collection
  • perplexus: encore un peu difficile, on verra courant 2019
  • livres : Petit nicolas, bd, tous dehors en forêt (avec plein d’activités à réaliser)
  • Magazines: salamandre junior, abonnement au Petit Léonard (dans la continuité de Olalar)
  • une boussole (il rêve d’un équipement d’aventurier…la suite arrive pour Noël)
  • déguisement
  • un nouveau bureau et une lampe de bureau, parce qu’il est en CE2, ça devient sérieux!
  • l’après midi dans une structure adaptée pour jouer au foot et fêter son anniversaire avec 10 copains (je considère ça comme un beau cadeau!)

LOVE LOVE LOVE

Notre Saint Valentin

20170214_133210.jpgCette année, nous célébrons la Saint Valentin de façon particulière. En mode pur plaisir, collect moment not things!

Le bonheur passe par l’expérience, plus que par l’objet, même si j’aime ce qui est beau, le luxe, les symboles riches en valeur, et bon, oui, aussi les fleurs et les mots doux.

Bref…

Mon amoureux a une passion dont il connaît les aspects techniques sur le bout de doigts. Alors j’ai proposé qu’il se fasse lui même son cadeau, qu’il se choisisse ce qui le fait vraiment kiffer.

Et qu’il s’offre du temps libre pour apprécier et pratiquer sa passion, tout au long de l’année.

En parallèle, j’ai pris RDV chez le coiffeur et le 14 février c’était la seule date qui collait. Soit!

J’avais envie d’un massage, d’offrir du temps et de l’amour à mon corps qui donne tant, à qui j’ai tant demandé ces dernières années.

L’aimer tel qu’il est et le chouchouter. L’observer, l’accepter et faire la paix.

L’accepter dans son imperfection, dans sa perfection, avec son histoire, ses courbes, ses zones souples et celles (très) tendues. Et les vergetures. Parce que tout ça c’est moi.

Le massage est une expérience assez intime, et il m’a fallu plusieurs années pour oser franchir la porte d’un institut.

Il y a 8 ans j’avais reçu mon premier coffret et je n’avais pas osé y aller. Par pudeur.

Et puis la parentalité m’a transformé; sur bien des plans d’ailleurs.

On m’a offert des massages à des moments clés : pour mon anniversaire alors que j’attendais notre premier enfant, après la naissance de notre fille (quel beau cadeau pour jeune une maman), et pour mes 30 ans.

Cette fois ci je n’ai pas attendu qu’on me le propose, je me le suis offert à moi même, j’ai choisi un bel institut, un massage Lomi Lomi et j’ai choisis mon RDV, pour la Saint Valentin.

Ce n’est pas rien de se mettre nue, de confier son corps, s’abandonner face à un(e) inconnu(e).

Mes mains, mon ventre, sont des zones fragiles, sensibles.

Je me suis répétée un mantra, pour canaliser mon mental, lâcher prise sur l’extérieur, revenir à moi, à mes sensations, pour apprécier l’expérience profondément et accéder à une relaxation divine..

A la fin, j’ai savouré un thé dans un calme ouaté, celui du salon, et le calme à l’intérieur de moi.

Dire avec une confiance nouvelle, non merci je ne prendrai pas les produits proposés.

Et me surprendre encore +, en osant planifier un RDV le mois prochain.

Laisser les cuirasses, les armures, me réconcilier, avec chaque part de moi, en douceur et accepter qu’il me faut encore un peu de temps pour m’aimer en totalité.

Dire ciao à la culpabilité, oser apprécier ce présent, ce temps libre, l’honorer, alors qu’autour de moi tout va si vite et que les autres travaillent à fond aujourd’hui.

En sortant j’ai été marcher au parc avant de retrouver mon amoureux, à la fin du service.

Cette année, pas de roses, de restau en tête à tête, de champagne ou de bijoux.

Rien de tout cela, mais le plaisir pour soi et la joie du quotidien et la gratitude pour notre vie.

Une heure tous les deux, à se parler vrai.

Partager un goûter tous les quatre, avec nos deux enfants, à 16h45 à la maison et des petits gâteaux préparés par ses soins.

Sa soirée il l’a passe au boulot, dans le restaurant, son restaurant, notre restaurant, dont il a si longtemps rêvé.

Et moi à veiller sur notre famille, régénérée par cette journée.

Je nous sens connectés, si fort, il est là pour moi, pour nous, absent ce soir mais tellement présent et investi pour que tout cela soit notre réalité.

Alors voilà c’est la Saint Valentin, la fête de l’amour, de l’amour de Soi, de l’amour qui rayonne de moi à lui, de lui à moi.

KIDS

Cinq ans

A cinq ans il rêve de star wars, de ninjago et de vaisseaux spaciaux.

A cinq ans il aime les légo mais aussi les jeux de société et les constructions.

A cinq ans il a des rêves plein la tête, envie d’aller en Thaïlande, rencontrer les indiens en vrai, savoir écrire en attaché.

A cinq ans il s’inquiète de ne pas tout savoir quand il sera papa.

A cinq ans il veut prendre sa douche seul mais me dit c’est toi que me met les chaussettes, s’il te plaît maman.

A cinq ans les mots pipi caca le font encore bien marrer.

A cinq ans, il a été à la pêche avec son père et attrapé ses premiers poissons avec fierté.

A cinq ans il me tient encore la main, et parfois la lâche en me disant je suis grand maman.

A cinq ans il a le goût d’apprendre et une passion pour le dessin.

A cinq ans il est fortiche en balon. Il a eu un panier de basket pour son anniversaire, sa marraine m’a dit baisse le, sinon il va se décourager.

Il a marqué et m’a demandé: tu lui diras que j’y arrive?

A cinq ans il me dit, chaque soir, je t’aime jusqu’aux planètes.

Et mon cœur explose comme des milliards de météorites.

Cinq ans.

Mon grand, mon trésor, mon bonheur, mon grand bonheur.

img_20161116_150743

LA VIE EN PLUS JOLIE

32 ans

Je n’aimais plus trop fêter mon anniversaire. Déception passée? Je ne sais pas vraiment mais cette journée je l’appréhendais un peu chaque année…

Pour mes 32 ans, j’avais décidé de ne rien attendre et de me chouchouter.

Pendant que les enfants buvaient leur chocolat dans la cuisine, j’ai savouré sur mon thé préparé par mon amoureux sur la terrasse.

Les couleurs du matin étaient déjà magnifiques. Quelques minutes plus tard, le soleil est apparu. C’est mon plaisir frugale, être là pour observer le levé du soleil.

Après le petit déjeuner, il restait quelques minutes, les enfants ont joué tous les deux avant d’aller à l’école.

J’ai bricolé, découpé, plier, coller sans voir l’heure passée, et j’ai apprécié la liberté de cette matinée.

J’ai reçu plein de messages des gens que j’aime.

Quand mon amoureux m’a demandé ce qui me ferait plaisir je lui ai dit, rien de particulier, je me sens comblée mais si tu veux, fais moi un gâteau et j’adorerai aussi que tu répares le portillon du jardin qui donne accès au bois!

Et puis, le samedi il a organisé une petite fête surprise avec quelques copains. Oh là là c’était déroutant quand ils sont rentrés en disant joyeux anniversaire. C’était simple et magique.

J’ai eu des cadeaux super chouettes: un bouquet de fleurs du jardin, de très bonnes bouteilles de vin, des carnets, un coffret pour une soirée en amoureux avec babysitting inclus.

Je n’aurais pas pu rêver mieux, c’est exquis de débuter ma nouvelle année en me sentant aimée et si bien entourée et ça donne envie de célébrer les années qui viennent!

20161004_074727.jpg