KIDS

6 ans

Le 15 novembre 2011 à 9h15 ma vie a changé, avec l’arrivée de ce petit être si pressé, si décidé.

Six ans.

Six ans d’amour.

Six ans à me nourrir de ses rires.

Six ans de télépathie.

Six ans à l’observer grandir, à grandir avec lui.

A sa naissance je suis née aussi, une deuxième fois.

Les premières années n’ont pas été simples, pour lui, pour moi, pour nous.

J’aurai aimé une préparation à la parentalité. A l’après.

Grand bonheur est hyper sensible, doté d’un sens très prononcé de la justice et de l’équité.

Si sa sensibilité est heurtée il ne fait plus de crise mais boude, se referme.

Les situations nouvelles, les imprévus peuvent le stresser longtemps et je tâtonne parfois pour le rassurer.

Lorsque je ne sais pas, je lui dis et je l’écoute, simplement.

Il me dit que ce n’est pas facile d’être parent.

Je lui répond qu’on apprend ensemble tous les jours et que c’est fascinant.

J’ai aimé les premières années à ses côtés.

J’aime encore plus le voir grandir et observer ses spécificités se développer.

Il est gaucher de la main et droitier du pied et trouve que c’est une chance.

Il me surprend chaque jour, avec son esprit affuté, sa gentillesse, sa façon de raisonner et de relier les idées entre elles, son envie de créer, sa capacité à trouver des solutions par lui même, son intelligence intuitive et sa force physique qu’il canalise de mieux en mieux.

Je m’émerveille quand il me dit que l’important dans la vie c’est d’aimer.

Lorsqu’il sera grand son métier sera de faire des bulles, de créer un musée de coquillages.

Peu importe le métier, pourvu qu’il se sente libre d’être qui il est, de faire ce qu’il aime et ce qui nourrit sa si belle âme.

20171005_171554.jpg

LA VIE EN PLUS JOLIE

10 Petites choses #7

1/ Cette semaine coup de cœur pour la belle découverte l’Estanco du marché. Un bar à jus aussi minuscule que joli.

J’ai goûté un smoothie vraiment délicieux à base de pomme, baies de goji, banane. Je reviendrai pour déjeuner car les assiettes avaient l’air hyper appétissantes.

2/ Dans la série découverte j’ai déjeuné au Diploid. Le genre de café que j’adore! Il existe de bien belles adresses à Lyon.

3/ Mercredi joli avec les enfants. Un jour férié, pour ralentir, passer du bon temps, bricoler des animaux en papier et laisser Jolie douceur en pyj toute la journée.

4/ Dimanche à la maison. Ranger à fond la chambre de Grand bonheur. Classer la production massive de dessins. Faire place nette sur son bureau et traquer la poussière jusque dans les coins.

5/ Passer deux heures en cuisine, à faire rôtir des pommes de terre, préparer un sauté de chou au sésame, une tarte salée, un velouté de butternut, une sauce béchamel pour les quenelles. Prendre de l’avance pour les repas cette semaine.

6/ Lire Un homme debout de Franck Lopvet et kiffer

7/ Faire le plein de mini pyjamas  sur le site Rose Indigo, pendant la promo fin octobre. Recevoir le tout soigneusement plié et emballé dans un joli papier de soie.

8/ Commencer à réfléchir à l’organisation de l’anniversaire de Grand bonheur, qui a lieu ce mois-ci.

9/ Trouver des petits meubles en bois chez Lidl afin d’aménager la doll house en préparation pour Jolie douceur.

10/ Arriver en avance à un RDV. Acheter Flow Magazine et bouquiner dans le jardin du Musée de beaux Arts, un de mes endroits favoris.

IMG_20171102_114938_561.jpg

 

 

 

KIDS

Un, deux, trois

IMG_20170410_205030_685.jpg

J’ai commencé à écrire un article avec 10 petits choses, ces 10 petits bonheurs qui font du bien au cœur, au corps, à l’âme.

Et puis non, une jolie nouvelle comme celle-ci ne peut décemment pas se glisser au milieu d’une liste.

Cette nouvelle là, c’est un bonheur entier, complet.

La joie de notre famille.

Nous ne sommes pas dans le délai que recommande la prudence, pour une annonce réglementaire, mais on s’en fiche, non?!

Cette nouvelle là, c’est le petit secret que les enfants ont déjà deviné, sans qu’aucun n’indice ne leur soit donné, sans qu’aucun mot ne leur soit soufflé.

C’est une nouvelle toute fraîche, précieuse.

Un trésor.

Un petit cœur, minuscule, qui bat si fort à l’intérieur de moi et qui fait de moi la plus heureuse des femmes, des amoureuses, la plus heureuse des mamans.

LA VIE EN PLUS JOLIE

Se focaliser sur le beau

Les blogs, les réseaux sociaux donnent parfois l’impression d’un décalage avec « la vraie vie », le quotidien, le linge à laver, le frigo à remplir, les cheveux de travioles, les enfants qui se chamaillent… bref vous voyez le topo?

A certaines périodes on peut se sentir un peu « looser » face à cet angle de vue. Se dire qu’on rate un truc, puisque chez nous ça ne se passe pas toujours comme dans un catalogue.

Choisir, décider de voir le verre à moitié plein, de focaliser sur le joli, sur ce qui fait du bien est une philosophie.

Il ne s’agit pas de déni, on a le droit de dire qu’on en a marre, qu’on est fatigué(e), on a le droit d’avoir envie de plus d’équité, de se délester du poids de la charge mentale. Oui biensûr. On a le droit de se sentir dépassé(e), d’avoir besoin de soutien.

Et c’est tout à fait honorable d’accepter (de montrer) sa vulnérabilité. C’est une force. On est humain, avec nos fragilités, nos limites, nos imperfections. Tous.

Ceux qui « ont tout » connaissent aussi des challenges et des difficultés.

Au delà de ça, c’est un choix d’être optimiste, de se focaliser sur le kiff, sur ce qui est beau, ces petits moments qui font du bien, qui nourrissent et inspirent.

C’est un choix qui tire vers le haut que de se réjouir de ce qu’on a déjà, de se réjouir pour les autres autour de nous. C’est sain de ressentir de l’envie (qui est bien différente de la jalousie). L’envie offre l’impulsion joyeuse de la création, des projets.

C’est ainsi que je me connecte à la gratitude et que j’amplifie ma joie, que je la rayonne et la multiplie.

20160417_172308

 

AU JARDIN, LYON, MAISON DU BONHEUR

Comme un goût de vacances

Les enfants n’avaient pas école vendredi.

Nous avions donc quatre jours et demi, et pas de programme précis, si ce n’est celui de passer du bon temps.

Mercredi et jeudi nous sommes restés à la maison, pour bidouiller, dessiner tous les trois côte à côte et découvrir le super sand. Gros succès, la petite (4 ans) ne voulait plus s’arrêter!

 

mandala
land art
20170526_122649
Parc de la tête d’or

Vendredi nous avons pic niqué tous les trois au parc de la tête d’or, à l’ombre d’un arbre remarquable et confectionné un mandala avec des pommes de pin et des pétales de roses, trouvés par terre, en abondance, du côté de la roseraie.

On a marché, beaucoup, avant de rejoindre Mister B, après le service. Les enfants ont un bon rythme maintenant.

Et puis ce weekend, la maison s’est remplie de cousins, de rires, d’odeur de crème solaire. Les sandalettes se sont alignées le long de la piscine, et enfin le moment de la première baignade, tant attendue, est arrivé.

On a sorti la grande table pliante qui sent encore le pin, j’ai préparé des salades colorées, du houmous, et l’on s’est régalé de merguez, accompagnées d’un verre vin blanc bien frais.

Les salades de fruits partagées à l’heure du goûter et les sorbets ont mis tout le monde d’accord.

Nous étions si bien, qu’on a oublié les pseudo impératifs pour prolonger le moment en famille. A la place, on douché les enfants deux par deux, préparé des mojitos avec la menthe du jardin, à l’heure de l’apéro, improvisé des pizzas avec ce qu’il y avait dans le frigo.

Nous avons repousser, un peu, l’heure du coucher pour offrir la possibilité aux enfants de jouer encore dans le jardin, après le dîner. On se sentait libre, comme en vacances. La vie dans cette maison est si douce.

muffin
bonne fête maman

Et puis dimanche, la fête des mères. Les jolis cadeaux, préparés avec tant de soin, le plateau du petit dej dressé en secret par mon Grand bonheur, le poème qui m’a fait verser ma larme de joie à 9h du matin et le muffin avec une rose en pâte à sucre.

Rien de foufou, juste nous et des mots doux distillés tout au long de la journée.

Et l’envie de revenir consigner ici ces instants sacrés.

LA VIE EN PLUS JOLIE

10 Petites choses #2

Coucou c’est lundi! C’est reparti pour 10 petites choses qui mettent du baume au cœur.

1/ Mon fils, cinq ans, au réveil, le jour de ma fête (sans le savoir): Maman je t’aime de tout ce que je peux, aussi fort que les crêpes et le chocolat. Fondance.

2/ Le thé chez mon patron devenue amie, sa douce compagnie, nos rires, sa fille qui gazouille, le thé bien chaud alors qu’il fait -5 dehors, la vue de son salon, qui donne sur le parc. Et nos échanges qui nous enrichissent. J’aime. J’aime. J’aime

3/ Les créations en attrimaths de ma fille de presque quatre ans. Sont imagination débordante et son talent.

 

20170121_094531
Tigre et ruche attrimats

 

 

4/ La boutique où je viens pour dire bonjour et où je pars systématiquement avec des trésors. La gentillesse infinie et la passion de la gérante me touchent à chaque fois.

img_20170114_194542_896

5/ Le petit conte Jonhatan Living Stone le Goéland de Richard Bach, qui se lit tout seul et qui donne des ailes.

20170123_101817

6/ Le Reiki qui reprend sa grande place dans ma vie

img_20170122_125007_434

7/ Mon étole si douce et extra enveloppante, en cachemire.

8/ La grosse livraison de bois, un matin d’hiver glacial. La qualité du bois, la gentillesse du livreur, qui a accepté de faire un crochet dans sa tournée, pour nous livrer pile quand on en avait besoin.

9/ Les soldes chez Monop et chez Fanny une maman du village qui fait tourner les vêtements de sa fille.

10/ Avoir dans la tête cette chanson un lundi matin, y voir un signe et l’accueillir le cœur ouvert!

Je vous souhaite une belle semaine

 

DOIGTS DE FEE, LA VIE EN PLUS JOLIE

10 Petites choses #1

J’ai des rêves démesurés et le goût du luxe, c’est vrai.

Cela dit, je m’émerveille de ces détails qui colorent le quotidien, vous savez l’extra dans l’ordinaire.

Voici 10 petites choses qui me mettent en joie. La plupart sont notées sur des petits papiers colorés, soigneusement pliés et glissés dans mon pot de gratitude.

Je parie qu’on prendra plaisir à les redécouvrir en décembre prochain en disant que mis bout à bout ça fait un sacré tas de bonheur !

10 petites choses donc:

1/ Débuter le tricot et adorer ça! Le point mousse c’est facile et une fois l’ouvrage débuté l’envie est irrésistible de monter des mailles encore et encore. La deuxième écharpe est en cours…

20170108_193549

2/Les grandes tablées au goûters avec les copains. La confection d’une galette à 12 petites mains.

3/La montagne de crêpes, qui disparaît à toute vitesse avec sept gourmands (c’était le weekend suivant, on réparti les calories!). Et la confiture de citrons qui se marie à merveille avec les crêpes et le cidre, on en parle?

4/Les soldes, l’occasion du shopping annuel des bottines. Des sublimes Laura Vita, made in France, pour avoir des fleurs aux pieds et booster n’importe quelle tenue basique.

Ces Pikolinos en cuir végétal. Belles, sobres et aussi confortables que des chaussons. Une de mes marques préférées où le prix me semble justifié par la qualité.

20170118_091748.jpg
Bottines Laura Vita

 

5/Le hors série Calme du magazine Simple Things, joli, inspirant. Je l’ouvre quand je m’accorde une pause, je lis un article par-ci, un autre par là, calée dans un fauteuil, près de la cheminée et le temps s’arrête.

20170116_143104.jpg

6/Le Dej Viet

7/Une soirée blottie contre mon amoureux, sous un plaid tout doux à verser quelques larmes devant la Cité de la Joie, pourtant vu 1000 fois.

8/La fabrication des sels de bains. J’ai bidouillé la recette de base, ajouté de l’huile essentielle de lavande à la place de la fragrance de violette, rajouté du gros sel non raffiné (en + du sel d’Epsom), un peu de poudre de rose de Damas et quelques gouttes de la synergie féminité de Bach. Un joli flacon et voilà.

Le bain c’est mon kif girly du dimanche, en fin d’après midi. J’allume une bougie, je mets une musique douce, je choisis un bouquin ou un magazine inspirant et je veille à ce que le chauffe serviettes soit en marche pour m’envelopper dans un drap de bain doux et moelleux à la sortie.

20170106_135539

9/ Les grass’ mat le weekend, avec un réveil à mon rythme, vers 8h. Trouver les enfants déjà debout qui jouent en silence. Les parents de jeunes enfants savent combien c’est précieux.

10/La vue du matin, que j’aime contempler avec un thé Lov Organic fumant. Et la lumière d’hiver où les minutes de soleil s’additionnent un peu plus chaque jour.

20170106_083041

 

LA VIE EN PLUS JOLIE

Hygge d’hiver

Vous avez entendu parler du hygge? La méthode danoise du bonheur.

Je trouve que l’hiver, en particulier, ce prête à cette douceur

Chaque jour notre table dédiée à l’esprit Noël prend des couleurs

une guirlande à la lumière douce par-ci,

un petit mot glané dans une papillote par là

Le cactus de Noël est magnifique, avec son abondance de fleurs roses

Les plaids sont à dispo,

une belle corbeille de fruits, bien garnie,

des tartines beurre salé et miel le matin,

le sapin arrive demain,

Les mercredis après midi, avec les petits, nous créons des petites bricoles colorées pour décorer la maison et pour offrir.

Le thé de 15h30, avant l’école. Je le bois dehors, sur la terrasse, j’aime le contraste chaud froid.

Le bain du dimanche soir, mon moment peinard

J’allume des bougies

Et hop voilà la magie

Prendre le temps de bouquiner, près de la cheminée

Les enfants qui jouent, juste à côté

C’est ça pour moi, l’esprit de Noël

Le plaisir d’être ensemble, de kiffer en toute simplicité.

Et voilà comment on laisse la joie se propager.

img_20161205_143857

20161204_084005

20161206_083438

20161205_133953

20161206_113945

 

img_20161205_110610-1

20161130_151127.jpgIMG_20161130_145314.jpg20161205_135035

LA VIE EN PLUS JOLIE

Le meilleur de Novembre

Novembre l’organisation parfois bancale, la fatigue colossale, l’envie qui va et vient, les milliards de choses dans la tête, les matins frais et puis le joli dont on veut se souvenir.

Novembre et les chouettes moments en famille, dont cette balade où les enfants s’en sont donné à cœur joie, sur leurs vélos.

Novembre et plein d’invités.

Novembre et un weekend entier  avec les neveux et nièces. Leur faire découvrir le goût des burger maison.

Novembre et la bourse aux jouets pour faire le plein de livres et deux trois bricoles qui viendront se glisser sous le sapin.

Novembre et ses cinq ans, fêtés avec les copains et en famille.

Novembre et la créativité, le plaisir de bricoler pour eux ou pour moi.

Novembre et le calendrier de l’avent. Commencer tôt, finir au dernier moment.

Novembre et les lectures doudous: La petite boulangerie du bout du monde, dont je n’ai fait qu’une bouchée et qui donne drôlement envie de faire un pain!

Novembre et les couleurs dingues, les feuilles qui tombent et les arbres qui se dénudent.

Novembre et le semi d’épinards, à quatre mains avec ma mère.

Novembre et les balades au parc de la tête d’or à chaque passage à Lyon. M’émerveiller encore systématiquement.

Novembre et les petits plats mijotés: chili con carne, lasagnes et veloutés. L’envie de cuisiner qui revient à pas feutrés.

Novembre et le challenge photo by flow sur IG, tellement inspirant ces petits plaisirs d’automne!

Novembre et un ciné en famille, Vaiana la légende du bout du monde, enchanteur à souhait.

Novembre et les moments pour moi: une visite commentée au MAC pour l’expo Wall Drawing et un méga coup de cœur pour l’œuvre « dans ma tête », une chouette rencontre avec une copine de blog, et une soirée avec mes collègues et amies pour finir le mois dans la joie!

20161107_075121

20161110_112345.jpg
plateau sensoriel pour adulte!
20161117_104701
Parc de la tête d’or Lyon

 

20161101_143751.jpg

20161106_122324.jpg
Burger maison
20161112_090628.jpg
jouer

 

 

 

 

LA VIE EN PLUS JOLIE

Le meilleur d’octobre

D’octobre je garde…

le souvenir merveilleux de mon anniversaire,

l’arrivée de l’automne et ses si belles couleurs,

l’odeur des matins frais et le plaisir de voir le soleil se lever,

la chaleur réconfortante du premier feu et le plaisir d’entendre le bois qui craque dans la cheminée,

la douceur de mon pyjama Gap à carreaux,

la saveur de butternut rôtie, les petits plats mijotés, la première raclette dehors (concept inédit!)

l’envie de rester sous la couette et les enfants qui se lève à 8h le weekend (yeah!)

l’enthousiasme du début pour le Mooc sur Oscar Wilde proposé par La Sorbonne

le come back de l’organisation qui procure un sentiment de sécurité intérieure,

les chouettes lectures: les lois naturelles de l’enfant de Céline Alvarez (à mettre entre toutes les mains) et  L’homme qui savait la langue des serpents, d’Andrus Kivirähk (une pépite)

Et puis l’essentiel, les moments magiques avec les miens,

les balades en forêts le weekend et la cueillette de châtaignes,

la journée mère fille à Lyon et la balade en vaporetto (à faire absolument pour découvrir Lyon sous un angle différent)

les vacances scolaires où j’ai (pour la première fois…Hum) kiffé avec les enfants,

Et pour finir en beauté, notre escapade en amoureux en Bourgogne,

le dîner somptueux chez William Frachot, à l’hostellerie du Chapeau rouge, à Dijon,

une nuit dans un chouette hôtel et le plaisir de me réveiller à mon rythme (pile poil pour le changement d’heure!), avant d’apprécier un petit dej royal en m’occupant exclusivement de moi et de mes envies…

IMG_20161030_125207.jpg
C’est beau l’automne!