LYON, MIAM

Banh Mi la cantine coup de coeur

La semaine dernière j’étais dans le 6e, j’avais faim et l’envie de manger chaud sans dépenser trop. Vous voyez le topo?

Je me suis souvenue du restau Viet dont parlait Lucky Sophie .

J’étais à deux pas et j’adore les saveurs asiatiques, alors j’ai poussé la porte de cette cantine.

C’est petit mais il était tout juste midi et j’ai pu m’installer pour manger sur place.

L’atmosphère est cosy, lumineuse, les prix sont tout doux, l’accueil très souriant et les mets sont délicieux.

Je me suis régalée de rouleaux de printemps et de nouilles sautées aux légumes croquants, comme j’aime, avec du porc fondant dans la bouche et de la menthe fraîche.

J’ai opté pour la formule moyenne entrée plat (plat dessert ça marche aussi) à 12,50€

Banh Mi 30 rue Juliette Récamier 69006 Lyon (sur place ou à emporter)

20170112_121442

20170112_121052

20170112_121434.jpg
rouleaux de printemps exquis

 

20170112_122542.jpg
Nouilles sautées, pousses de soja, légumes croquants, porc fondant dans la bouche et menthe fraîche
LA VIE EN PLUS JOLIE

Mes voeux pour 2017

20161230_160808

Pour cette nouvelle année j’ai envie de vous souhaiter tout le bonheur du monde et la joie d’être vous-même!

C’est devenu une tradition, chaque année, le 1er janvier, nous faisons des vœux.

Rêver à ce que l’on souhaite voir se réaliser plutôt que de prendre des résolutions qui font culpabiliser.

Chacun à son tour, autour de la table nous avons répondu à la question « Si tout était possible, que souhaiterais tu en 2017? »

C’est tout bête, mais en décembre, en faisant le bilan de l’année écoulée on s’est marré. Des trucs qui nous semblaient complètement dingues se sont réalisés  (presque) « comme par magie ».

Je sais que la vie est pleine de surprises, qu’il existe des rencontres, des situations, des choses merveilleuses auxquelles je n’aurai pas pensé alors je reste open et je souhaite l’amour et les kifs à volonté!

Célébrer chaque jour, régaler mes sens.

M’aimer, aimer, kiffer, rayonner, être qui je suis, manifester mes meilleurs potentiels, faire ce que j’aime.

Et vous que (vous) souhaitez-vous?

img_20161231_171553_224

 

 

LA VIE EN PLUS JOLIE, LISTE DE MES ENVIES

Bye bye 2016

20160624_192749En 2016, j’ai ressenti une profonde gratitude.

Si j’ai connu mon lot de difficultés et de challenges, j’ai allégé mon quotidien (merci Marie Kondo), je me suis délestée de contraintes et d’objets pour focaliser mon regard sur le joli dans ma vie.

Ce dont je souhaite me souvenir de cette belle année:

*Découvrir le plaisir de se lever de bonheur  avec le fameux miracle morning et les innombrables balades au parc de la Tête d’Or

* Oser suivre la voie du cœur, la petite voix de l’intuition. Faire les choses à l’envers de la logique, avec fluidité en se laissant guider par les synchronicités.

* Suivre un cycle Chamanique de méditations guidées au tambour. Un beau RDV mensuel Lunes et Sagesse

* Obtenir le permis de conduire à Lyon

* Time for love au quotidien ici et là…  Pâques en Savoie, la découverte du Lubéron et de ses villages tous plus mignons les uns que les autres, le weekend avec les copines dans le Jura,

Les chouettes expériences, les weekends en amoureux en Bourgogne: à Saint Amour et à Dijon. Puis pour finir l’année les quelques jours à deux à Paris et le Dîner chez à l’Arpège  dont nous rêvions (et qui était dans nos vœux pour 2016).

* La créativité: les cadeaux DIY pour chaque occasion, le calendrier de l’avent, les prétextes qu’on saisit pour donner à chaque jour un air de fête.

* l’anniversaire surprise

* L’emménagement dans la maison, le premier bbq en bonne compagnie (et avec 50 cartons non déballés dans la maison) , le premier feu de cheminée, les mains dans la terre du jardin, les premières graines semées, les oiseaux qu’on ne se lasse pas d’observer.

* la nouvelle école des enfants, à taille humaine, avec des enseignantes extra-ordinaires et les rencontres sympathiques.

* Les enfants qui grandissent, dorment, jouent, rient, apprennent si vite.

Les premiers mots lus un mercredi après midi par Grand bonheur (5 ans) et le prénom de Jolie douceur (3 ans 1/2) tracé de ses petites mains hier sur la serviette de sa gaufre.

* Les relations de travail transformées en amitiés.

* La rencontre (enfin!) avec l’adorable et pétillante Mme Bien-aimés

* Les livres lus, plusieurs chaque mois (cela mériterait un billet!), les expos au MAC, Yoko Ono et Wall Drawings qui m’ont inspiré et nourri.

* Le premier Noël chez nous, la jolie table bleue et le défi lancé: « dit une qualité que tu apprécies à celui qui est assis à ta droite ». Tout le monde s’est pris au jeu et avait envie de développer un peu, une qualité ce n’était pas assez 😉

img_20161215_11342220160503_064400img_20161130_145314

 

LA VIE EN PLUS JOLIE

Wall drawings à Lyon

Il y a une chouette expo, d’œuvres éphémères, en ce moment, et jusu’au 15 janvier 2017 au MAC  à Lyon.

Wall drawings Icônes Urbaines.

Pour capter certains aspects des œuvres et aborder la façon de travailler des artistes et leur background, la visite guidée est parfaite. C’est assez rapide, mais on peut encore flâner et contempler après.

L’expo est chouette aussi pour les enfants et il y a de gros poufs pour s’affaler et rêver, se laisser porter par la magie des œuvres.

Il y a aussi des œuvres à découvrir dans la ville (métro, parking etc)

J’ai été émerveillée, fière une fois encore de la ville de Lyon, qui propose des expos de qualité et rend l’art accessible à tous ceux qui le souhaitent.

img_20161215_172737

20161215_111555

20161215_111624
Œuvre collage

20161215_11192420161215_112241.jpg

IMG_20161215_113422.jpg
Dans ma tête

 

 

20161215_112131

20161215_112053.jpg

20161215_111748

20161215_111951

 

LA VIE EN PLUS JOLIE

Les routines

Avec les enfants on a mis en place plein de trucs et astuces, de routines évolutives, de best practices (appelez ça comme vous le souhaitez), pour sécuriser, rassurer, mémoriser, grandir de façon autonome.

C’était une nécessité, pour gérer nos deux enfants de 15 mois d’écart, notre vie, sans être constamment débordés avec douze mille choses à faire en même temps (oui ça sent le vécu) et le stress qui monte à mesure que les sollicitations s’ajoutent, les priorités qui se mélangent, et le brouhaha qui prend toute la place dans la tête. Bref de l’organisation pour penser à respirer et sortir de l’apnée.

Et puis, développer le concept pour soi-même. On aurait même pu commencer par soi, mais il n’est jamais trop tard, pour changer.

Au départ je trouvais ce système de routines franchement ennuyeux, rigide. Ce côté autoritaire et minuté ne me branchait pas trop, pour moi-même.

En fait, c’est l’inverse. C’est un cadre structurant, que l’on (se) choisit, qui apporte beaucoup de souplesse.

On a le droit d’adapter à tout moment et les activités se font de façon plus fluide, car on anticipe et on a de la visibilité, on planifie ce qui est prévu et connu et la vie apporte son lot d’imprévus qui peuvent + facilement être inclus.

  • Le matin. La base, qui donne le ton pour la journée. Avant je préparais les enfants en premier.

Maintenant je prends le temps de me réveiller, de méditer quelques minutes, de lire un extrait de bouquin, de me doucher, m’habiller (ça me prend 20 à 30 minutes  en tout la semaine en hiver). Lorsque le thé est prêt, je suis opérationnelle pour ma famille, pour préparer un cacao, veiller à l’habillage des marmots etc.

Ca peut paraître profondément égoïste.

En fait, c’est de l’amour.

Je commence par remplir mon propre réservoir d’amour et ensuite je peux remplir aussi celui des autres.

  • Côté miam

Le plateau repas avec tout ce que je veux dessus. Quand tout est autorisé à un moment donné c’est facile de patienter, jusqu’à la prochaine fois. Je le faisais pour les enfants et vous savez quoi? Ca marche aussi pour les grands ce truc!

Les menus. Bon, là ça m’a pris du temps pour capter. J’élaborais des menus mais je ne m’y tenais pas, pour une raison ou pour une autre, ça ne marchait pas et le côté figé ne me plaisait pas.

Maintenant je demande aux enfants ce qu’ils ont envie de manger, ils proposent deux repas chacun (on est d’accord carottes râpées ne constituent pas un repas, mais c’est un bon début!).

Je choisis une nouvelle recette à tester chaque semaine.

Et voilà j’ai le menu des repas du soir pour la semaine. J’ai une base et je me sens libre de changer si ça me chante.

Les repas se déroulent + souvent dans la joie, puisque les enfants apprécient d’avoir « leur plat » et savent qu’ils auront ce qu’ils ont proposé à un moment donné.

  • La logistique. les trucs répétitifs, le linge, les courses etc.

Je programme la machine le soir, Mister met le linge à sécher quand il rentre du taf et ça se fait (presque) tout seul.

Pour les courses: un ou deux gros drive par mois pour le stock de base.

Ca me prend un heure pour tout commander, ça lui prend pas plus d’une heure pour récupérer et ranger les courses. Soit beaucoup moins de temps qu’avant et tout ça sans aller en magasin, tout en achetant ce dont on a besoin.

La routine produits frais est in progress…

  • Beauté

Le dimanche après le goûter, je laisse Mister B aux manettes et je me plonge dans un bain moussant. J’allume une bougie, je prends un bouquin. Les premières fois les enfants sont venus frapper. On en a discuté, en montrant sur l’horloge. Maintenant ils savent que c’est l’heure du bain de maman et qu’elle aime être tranquille.

  • Repos

Un jour par semaine, je me lève à mon rythme et Mister B s’occupe des enfants et les emmène à l’école ou à la garderie s’il doit partir plus tôt. Là, le rituel, le jour fixe, prend tout son sens, avec la répétition, les enfants (et Mister B) ont intégré et maintenant tout ce petit monde vit très bien sans moi. Sans jour fixe le repos passe à l’as car il y a toujours quelque chose, alors que si c’est programmé, c’est respecté!

  • Gestion de l’entreprise

On a tâtonné. Maintenant le concept c’est un peu chaque jour. C’est facile de trouver 3 minutes chaque jour pour faire un reporting, alors que c’est lourdingue d’y consacrer 3 heures par semaine. Le faire tout le temps pour ne plus jamais le faire.

  • Le couple

Le week end on se prévoit une soirée en amoureux. Ca peut être chez nous. On sait (c’est noté!) que ce temps là est pour nous, pour se retrouver, papoter autour d’un verre. Une fois par mois, on prévoit une sortie. lorsqu’on relâche sur le planning, le temps file et il peut se passer plusieurs mois sans qu’on se soit accordé de temps à l’extérieur et qu’on ait appelé la babysitter.

  • Vie sociale et projets

La structure (choisie) offre du temps pour tous les domaines, sans laisser l’urgent prendre le pas sur l’important.

En fait, les routines servent à s’offrir du temps pour toutes ces petites choses qui font se sentir vivant. Pour inclure la nouveauté, on peut commencer petit et augmenter au fur et à mesure. Et commencer par ce qu’il semble le plus facile et faisable.

Et vous, quelles sont les routines qui vous embellissent la vie?

20160518_065550

LA VIE EN PLUS JOLIE

Hygge d’hiver

Vous avez entendu parler du hygge? La méthode danoise du bonheur.

Je trouve que l’hiver, en particulier, ce prête à cette douceur

Chaque jour notre table dédiée à l’esprit Noël prend des couleurs

une guirlande à la lumière douce par-ci,

un petit mot glané dans une papillote par là

Le cactus de Noël est magnifique, avec son abondance de fleurs roses

Les plaids sont à dispo,

une belle corbeille de fruits, bien garnie,

des tartines beurre salé et miel le matin,

le sapin arrive demain,

Les mercredis après midi, avec les petits, nous créons des petites bricoles colorées pour décorer la maison et pour offrir.

Le thé de 15h30, avant l’école. Je le bois dehors, sur la terrasse, j’aime le contraste chaud froid.

Le bain du dimanche soir, mon moment peinard

J’allume des bougies

Et hop voilà la magie

Prendre le temps de bouquiner, près de la cheminée

Les enfants qui jouent, juste à côté

C’est ça pour moi, l’esprit de Noël

Le plaisir d’être ensemble, de kiffer en toute simplicité.

Et voilà comment on laisse la joie se propager.

img_20161205_143857

20161204_084005

20161206_083438

20161205_133953

20161206_113945

 

img_20161205_110610-1

20161130_151127.jpgIMG_20161130_145314.jpg20161205_135035

LA VIE EN PLUS JOLIE

Super profil ne sait pas quoi faire

IMG_20160728_073930.jpg

En ce moment c’est le binz dans ma tête.

J’ai découvert cette année que je suis zèbre.

Il m’a mis sur la voie.

Et puis une succession de coïncidences, qui n’en sont pas, a fait que j’ai compris (enfin) pourquoi je me sentais out of the box depuis toujours.

Comprendre qui je suis et comment je fonctionne m’a fait un bien fou.

Quand j’en ai parlé à ma mère elle m’a dit qu’elle l’avait toujours su mais qu’elle ne voulait pas enfoncer le clou alors que j’ai, pendant des années, déployé tant d’énergie à être dans la norme.

Bref.

Aujourd’hui je sais.

Mais j’en fais quoi?

J’ai envie de travailler, m’épanouir professionnellement, tout en préservant un équilibre familial qui est pour moi si important. Et parce que tout est lié, c’est la vie et qu’il faut nourrir les différentes valeurs pour être heureux.

J’ai 32 ans et déjà plusieurs vies professionnelles. Quelle sera la suivante?

A chaque fois je vise du difficile, de la nouveauté, pour ne pas m’ennuyer. Mais je peux faire avec ce que je connais déjà, du moment qu’il y a matière à apprendre.

J’ai plein d’idées de chouettes projets, je pourrais vendre des idées?

J’ai plein de compétences, de qualités, de talents et d’enthousiasme (comme nous tous) mais je ne sais pas quoi en faire…

Alors voici quelques compétences :

  • Anglais et Italien courant
  • Organisation
  • gestion des ressources humaines: stratégie et recrutement
  • évènementiel,
  • communication,
  • juridique,
  • pack office, blog, IG
  • Solutions et best practice

Qualités:

  • intuitive
  • autodidacte,
  • polyvalente, j’aime lorsqu’il y plusieurs projets en cours
  • curieuse d’apprendre
  • passionnée si intéressée

Secteurs dans lesquels j’ai travaillé :

  • assurance,
  • organisation publique,
  • tourisme,
  • informatique,
  • université (secteur langues étrangères)
  • immobilier,
  • petite enfance,
  • développement personnel,
  • restauration (italienne et semi gastro)

J’aime

  • me sentir utile,
  • partager mes connaissances
  • écrire
  • aider les autres
  • connecter les bonnes personnes,
  • saupoudrer la vie de paillettes,
  • la qualité,
  • trouver des solutions win win,
  • voyager, prendre le train, dormir à l’hôtel,
  • débuter ma journée avec le lever du soleil,
  • les fleurs,
  • cuisiner et bien manger,
  • les enfants,
  • le développement personnel,
  • le beau en général
  • la nature
  • les villes qui se développent
  • les entreprises ouvertes au changement
  • lire
  • faire du yoga
  • colorier, dessiner, créer

J’aime pas trop

  • conduire
  • les chiffres
  • parler en public
  • les groupes trop nombreux
  • les open spaces
  • les bruits agressifs

J’ai toute ces cordes à mon arc et pourtant je me sens découragée et je ne sais pas quoi faire de tout ça ni par où recommencer.

Je me dis que je pourrais trouver un temps partiel intéressant. Ou alors du télé travail mais bon, j’ai travaillé cinq ans de chez moi, en élevant mes enfants et gérant l’administratif de mon entreprise.  Ca me ferait du bien de travailler aussi à l’extérieur.

OK pour travailler dans un bureau mais je veux une hiérarchie plutôt horizontale et garder du temps pour la créativité, parce que lorsque je bricole ou lorsque je me promène je trouve des solutions. J’ai besoin de flexibilité.

Avoir tous ces talents et ne pas savoir les vendre. Avoir encore l’impression que bah c’est normal, tout le monde est comme ça, non?

Ce dont j’ai besoin pour être (très) performante,

  • autonomie,
  • rapport de confiance
  • d’une vision globale, pour connecter les sujets
  • d’un cadre de travail agréable

Et maintenant de reconnaissance, et d’être bien payée.

Voilà, je demande à l’univers de m’offrir un job qui match avec qui je suis, avec ma vie aussi!

Si tu passes par là et que tu travailles dans le recrutement ou si tu as simplement un avis, une idée à offrir, sur ce que je peux faire de tout ça (ou d’une partie) c’est par ici blogmatinbonheur @ yahoo.fr

Merci!!

ps: j’ai toujours peur de donner l’impression de me vanter, je ne sais pas trop me vendre et je n’ai pas envie d’être meilleure qu’un(e) autre juste l’envie d’être moi…

ps2: j’ai écrit spontanément je publie sans trop réfléchir même si ce post n’est pas parfait … J’ose!

DOIGTS DE FEE

Calendriers de l’avent (DIY rapide)

Comme chaque année, j’ai pris plaisir à bricoler un calendrier de l’avent pour les enfants.

Deux en fait.

Ils auront chacun le leur avec une papillote quotidienne. Pas d’embrouille pour savoir qui ouvrira chaque jour.

J’avais très envie de proposer un calendrier de l’avent familial avec des petits « bons pour ».

bon pour décorer le sapin, faire des sablés, des clémentines piquées de clous de girofle, bref les activités traditionnelles du mois de décembre.

C’est une chouette occasion de les aider à prendre conscience de l’extra dans l’ordinaire.

Je sais que les papillotes ont vraiment la côte, et le mois de décembre est plutôt chargé alors j’ai renoncé, ne sachant pas si je pourrais honorer chaque jour les bons prévus avec notre organisation qui nécessite un peu de flexibilité.

Les petits bons seront donc distribués en bonus, on va pas se coller la pression!

Côté réalisation, j’ai opté pour du rapide, facile et pas cher.

Les années précédentes j’avais fabriqué des petites maisons, c’était vraiment beau mais cela nécessitait pas mal de temps (davantage que pour les deux calendriers réunis)

MATERIEL UTILISE:

  • Calendrier de l’avent de Grand bonheur:

Papillotes + Rouleaux de papier toilette peints: on a utilisé ceux qui ont servi au chamboultou pour ses cinq ans, rien ne se perd, tout se recycle et plutôt deux fois qu’une !

  • Calendrier de l’avent de Jolie douceur

Chutes de Kraft + masking tape de Noël (HEMA mais on en trouve partout) + papillotes + étiquettes

Un grand bâton du jardin, de la corde et des pinces à linge pour accrocher le tout.

Vous pouvez aussi utiliser un petit panier où mettre les sachets, c’est vous qui voyez

J’ai confectionné 23 sachets et 23 pochettes + un père Noël commun à ouvrir le 24.

Voilà vous savez tout! J’ai hâte de voir la tête des enfants quand ils découvriront ce qui les attend au retour de l’école!

20161201_15002320161201_150058

LA VIE EN PLUS JOLIE

Elle m’a appris

Elle m’a appris plein de comptines pour enfants et de chansons pour les vieux

Elle m’a appris l’alphabet et les tables de multiplications en chantant

Elle m’a appris la gentillesse en étant l’exemple vivant

Elle m’a appris la valeur des petits objets confectionnés amour

Elle m’a appris le plaisir d’offrir

Elle m’a appris la patience et la douceur

Elle m’a appris l’importance de ranger et de s’organiser

Elle m’a appris à faire une sauce vinaigrette

Elle m’a appris le goût incomparable des haricots verts frais

Elle m’a appris à cuisiner des produits frais

Elle m’a appris qu’il faut avoir chaud aux pieds, sinon on a froid partout

Elle m’a appris à dire merci, parce que ça fait plaisir

Elle m’a appris que la curiosité peut être une qualité

Elle m’a appris que s’il pleut à la saint Médard il pleuvra quarante jours plus tard

Elle m’a appris que ce qu’il faut savoir se trouve dans l’almanach du père benoît

Elle m’a appris qu’une maison fleurie est une maison joyeuse

Elle m’a appris à pardonner

Elle m’a appris la valeur de l’effort et le plaisir du travail accompli

Elle m’a appris qu’on peut apprendre à tout âge, qu’il n’est jamais trop tard

Elle m’a appris à écouter

Elle m’a appris à répéter

Elle m’a appris à persévérer

Elle m’a appris tant de petits trucs qui ne veulent rien dire pour vous, mais tellement pour moi

Elle m’a appris tant de façons d’aimer, de m’aimer, d’aimer la vie.

Mamie…

20160720_072944.jpg

LA VIE EN PLUS JOLIE

Le meilleur de Novembre

Novembre l’organisation parfois bancale, la fatigue colossale, l’envie qui va et vient, les milliards de choses dans la tête, les matins frais et puis le joli dont on veut se souvenir.

Novembre et les chouettes moments en famille, dont cette balade où les enfants s’en sont donné à cœur joie, sur leurs vélos.

Novembre et plein d’invités.

Novembre et un weekend entier  avec les neveux et nièces. Leur faire découvrir le goût des burger maison.

Novembre et la bourse aux jouets pour faire le plein de livres et deux trois bricoles qui viendront se glisser sous le sapin.

Novembre et ses cinq ans, fêtés avec les copains et en famille.

Novembre et la créativité, le plaisir de bricoler pour eux ou pour moi.

Novembre et le calendrier de l’avent. Commencer tôt, finir au dernier moment.

Novembre et les lectures doudous: La petite boulangerie du bout du monde, dont je n’ai fait qu’une bouchée et qui donne drôlement envie de faire un pain!

Novembre et les couleurs dingues, les feuilles qui tombent et les arbres qui se dénudent.

Novembre et le semi d’épinards, à quatre mains avec ma mère.

Novembre et les balades au parc de la tête d’or à chaque passage à Lyon. M’émerveiller encore systématiquement.

Novembre et les petits plats mijotés: chili con carne, lasagnes et veloutés. L’envie de cuisiner qui revient à pas feutrés.

Novembre et le challenge photo by flow sur IG, tellement inspirant ces petits plaisirs d’automne!

Novembre et un ciné en famille, Vaiana la légende du bout du monde, enchanteur à souhait.

Novembre et les moments pour moi: une visite commentée au MAC pour l’expo Wall Drawing et un méga coup de cœur pour l’œuvre « dans ma tête », une chouette rencontre avec une copine de blog, et une soirée avec mes collègues et amies pour finir le mois dans la joie!

20161107_075121

20161110_112345.jpg
plateau sensoriel pour adulte!
20161117_104701
Parc de la tête d’or Lyon

 

20161101_143751.jpg

20161106_122324.jpg
Burger maison
20161112_090628.jpg
jouer