MIAM

La pizza du vendredi

Ah la pizza du vendredi!

C’est devenu une tradition.

En fin de semaine j’ai un peu la flemme de cuisiner, mais bon la pizza c’est si vite fait.

Je prépare la pâte dans l’après midi en trois minutes avec le thermomix.

Je laisse lever dans un grand saladier avec un torchon humide dessus.

Je dispose la pâte et pour la garniture ce sont les enfants qui gèrent, étalent la sauce, disposent le jambon, la mozza, les olives s’ils ont envie.

Et ils goûtent à tout évidemment.

Ils sont devenus experts mes apprentis cuistot!

D’un côté, pour moi, j’ajoute de l’artichaut, des courgettes, de l’oignon ou des champignons.

On enfourne.

On mange avec les doigts, tous les trois. On se raconte notre journée, nos envies du weekend.

C’est simple. C’est bon. C’est économique.

Cette pizza à six mains permet de passer un chouette moment tous les trois, de relâcher un peu la pression.

Parce que je sais pas chez vous, mais ici le deuxième effet kiss cool de la rentrée c’est la fatigue de la fin de journée et l’attention renforcée, réclamée pile dans le créneau 17h/20h.

 

20160928_115607

MIAM

Les galettes de quinoa

Quand je prépare du quinoa, il en reste souvent.

Alors je fais des galettes.

Je mélange le quinoa avec de l’échalotte finement hachée, du comté ou du cheddar, de l’œuf et éventuellement des petits légumes planqués (ici carottes et courgettes râpées, mais vous faîtes comme vous voulez).

Ne me demandez pas les quantités, je fais au pif.

Je forme des galettes que je fais dorer de chaque côté à feu doux à la poêle et je sers tiède avec une salade ou des crudités. Ou de l’avocat.

En ce moment je mangerai chaque jour du guacamole, d’ailleurs. Bref.

Voilà un plat de restes, vite fait, nickel pour le repas du soir, où nous ne mangeons pas de viande.

Et le fromage fondu, fait des fils, comme j’aime!

Bon ap’

20160603_185409

 

MIAM

Variations autour du quinoa

L’année dernière j’avais senti le besoin d’équilibrer mon alimentation.

Je me suis inspirée de l’alimentation IG BAS (index glycémique bas) dont l’avantage majeur est la sensation de satiété.

J’ai introduit des aliments que j’aime mais que je cuisinais peu: des lentilles, des pois chiches version falafel ou houmous, du petit épeautre, des haricots rouges et du quinoa.

On me demande souvent, tu l’agrémentes comment le quinoa?

Alors voilà trois exemples de salades de quinoa ultra faciles, rapides et qui changent un peu de ce qu’on avait l’habitude de manger!

20160601_124111.jpg
Quinoa rouge, œufs mollet, haricots verts et fleurs de bourrache et de coriandre

 

 

img_20160829_195134
Quinoa tomates, champignons frais, feta et menthe du jardin
20160309_123652
Quinoa abricots sec, cramberies et noix de cajou
LYON, MIAM

Banh Mi la cantine coup de coeur

La semaine dernière j’étais dans le 6e, j’avais faim et l’envie de manger chaud sans dépenser trop. Vous voyez le topo?

Je me suis souvenue du restau Viet dont parlait Lucky Sophie .

J’étais à deux pas et j’adore les saveurs asiatiques, alors j’ai poussé la porte de cette cantine.

C’est petit mais il était tout juste midi et j’ai pu m’installer pour manger sur place.

L’atmosphère est cosy, lumineuse, les prix sont tout doux, l’accueil très souriant et les mets sont délicieux.

Je me suis régalée de rouleaux de printemps et de nouilles sautées aux légumes croquants, comme j’aime, avec du porc fondant dans la bouche et de la menthe fraîche.

J’ai opté pour la formule moyenne entrée plat (plat dessert ça marche aussi) à 12,50€

Banh Mi 30 rue Juliette Récamier 69006 Lyon (sur place ou à emporter)

20170112_121442

20170112_121052

20170112_121434.jpg
rouleaux de printemps exquis

 

20170112_122542.jpg
Nouilles sautées, pousses de soja, légumes croquants, porc fondant dans la bouche et menthe fraîche
FLOWERS FOR LIFE LOVERS, MIAM

2016 best of #hôtels & restaurants

2016 a été belle.

Je pensais regrouper en un seul article une sélection du meilleur de 2016 mais on va plutôt procéder par thème puisque du kif il en a eu. Beaucoup.

Hôtels & restaurants

* Auberge du Paradis, Saint Amour Belle vue (réservation ici). Mon coup de cœur de l’année! La bibliothèque où l’on passe des heures, le dîner exquis, la beauté du lieu, la gentillesse et la simplicité du Chef, l’ambiance Lune de Miel et le petit déjeuner à tomber. Une envie? Y retourner.

20160515_063403
Le soleil se lève Saint Amour Bellevue Auberge du Paradis

 

20160514_155438
Bain et bouquins

 

20160514_210017
Dîner à l’auberge du Paradis

 

* Hostellerie du Chapeau Rouge. Restaurant William Fréchot, Dijon

Mention spéciale pour le plat de calamar farci que je n’aurai probablement pas osé choisir et que j’ai adoré

20161029_210535
Calamar farci aux tripes, William Frachot

 

img_20161029_234734
dessert autour du Cassis, William Frachot

 

* Rôtisserie du Chambertin, Gevrey Chambertin (infos ici)

La surprise terroir!

20161029_131305

20161029_133721.jpg

* Nuit en Roulotte, Ecully

Une expérience insolite tout près de Lyon

20160522_081808

20160522_093029 (1).jpg

20160522_081801-1

B&B Da Nono Pacco, Casarza Ligure, Italie

La halte au calme sur le retour des vacances. En pleine nature, à 10 km environ de la mer.

20160811_071201-1

20160810_194151
La vue du B&B

20160810_19370520160811_062852-1

Restaurant Chez Marguerite, Oingt

Le Bar restau chaleureux, (et kid friendly) sans prétention, simple et bon. Pour prendre des forces avant d’aller se balader dans le village en Pierres dorées

20160515_140147

20160515_141442

20160515_143710
Dej chez Marguerite Oingt
MIAM

La Rôtisserie du Chambertin

Je n’étais pas franchement tentée par l’adresse, qui me semblait trop terroir à mon goût.

Il était 13h, en prenant la prochaine sortie d’autoroute, on pouvait y être pour 13h30 et j’avais faim. J’ai tenté et réservé la dernière table disponible, comme ça à l’arrache, en fin de service, un samedi midi. Et puis après tout, c’est le genre d’adresse valeur sûre si l’on aime le bon vin!

On arrive donc à Gevrey-Chambertin

L’accueil parfait, avec une équipe jeune et compétente, le cadre somptueux et convivial m’ont détendue. Monsieur est pointilleux sur la cuisine et les cuissons, pour moi l’ambiance a aussi son importance. On se complète.

Je mange peu de viande et quand j’en consomme il faut vraiment qu’elle soit bonne. La côte de porc fermière était croustillante et moelleuse, chaque bouchée fondait dans la bouche. Et le jus…! Quant au gratin dauphinois, probablement le meilleur jamais goûté.

C’est simple j’avais l’impression, le temps d’un plat, de manger chez ma grand-mère adorée.

Une touche de modernité pour terminer avec les figues rôties à la verveine et le sorbet au lait de chèvre. Là c’est sûr je suis charmée.

La carte est courte, il y a deux menus, il me semble. Les plats sont effectivement axés terroirs, mais comme ils sont terriblement bien préparés, ça réconcilie avec les à-priori! Et la carte des vins est bien fournie.

Allez-y si vous avez envie de manger aussi bon que chez (ma) mamie!

Il y a aussi des chambres, je le note pour la prochaine fois.

 

 

20161029_143941

20161029_132141_resized

20161029_140249
Porc fermier qui fond dans la bouche et le jus comme chez mamie
20161029_142126
figues roties

 

20161029_131233

MIAM, VOYAGES & BALADES

Un weekend au Paradis

Le bonheur se trouve plus près qu’on ne le pense…

Quant au Paradis, ne cherchez plus, il se trouve à Saint-Amour.

A moins d’une heure de Lyon, il y a cette petite auberge, à la campagne, en Bourgogne.

Il faut réserver à l’avance s’il on souhaite y dormir, il n’y a que quelques chambres. La déco est à la fois personnelle, sobre et chic, les détails sont soignés et bien pensés (comme la télé invisible).

Les bibliothèques font rêver, on a envie de s’y attarder, de prendre le temps de feuiller ces livres, tous plus beaux les uns que les autres.

Le cadre est enchanteur, et côté papilles nous avons également trouvé notre bonheur.

Le dîner était génial, la cuisine créative et pleine de saveurs subtiles, d’épices. Nous nous sommes laissés porter par la découverte du menu surprise en sept petits plats et nous nous sommes régalés.

Mais mon moment gustatif préféré c’était le petit déjeuner!

Je dois l’avouer, quand Cyril, le chef himself, nous a apporté un plateau garni de bonnes choses j’ai su que le P’tit dej’ ici n’avait rien à envier aux plus grands hôtels.

Et vraiment, c’était le meilleur petit déjeuner qu’il m’ait été donné de savourer. Des confitures insolites aux épices, un yaourt maison à la vanille, une jolie sélection de thés, du bon pain, des viennoiseries, du salé pour les amateurs, un service aux petits oignons.

Bref, l’Auberge du Paradis est un de mes endroits préférés, une adresse que l’on garde précieusement pour une occasion, ou simplement l’envie de s’offrir une ambiance « lune de miel » le temps d’un weekend!

Ps: si vous êtes dans le coin pour plusieurs jours, et que vous êtes gourmands, il y a Saint Amour un deuxième très bon restaurant, le 14 février.

Sinon, comme nous, cela vous donnera une bonne raison de revenir!

20160514_160859.jpg

20160515_063348
lever du soleil à Saint Amour

20160515_06352020160515_063720

 

20160514_15543520160514_160643

20160514_202225 (1).jpg