LA VIE EN PLUS JOLIE

Envies de saison

J’ai une tendresse particulière pour le printemps.

Cette renaissance arrive d’abord à pas feutrés.

Les arbres fleurissent et c’est chaque année magique. Toutes ces fleurs désirées, attendues et à la fois si soudaines!

Et puis les journées s’allongent, l’envie qui revient, les projets germent, le nouveau cycle débute.

Fin mars j’ai envie…

D’un châle en pointe, comme celui-ci, tricoté en laine toute douce pour les soirées fraîches.

D’un salon de jardin en palettes et de chaises & fauteuils Luxembourg de fermob  couleur miel capucine ou coquelicot.

De tout chez Des petits hauts. Des sandales brillantes comme celles . Han et ces sacs sublimes pour l’été…

De déjeuner en terrasse en bonne compagnie et tester de nouvelles adresses lyonnaises.

Fleurir la maison avec des renoncules, des tulipes et des fresias.

D’un vase d’Avril, j’en rêve depuis si longtemps.

D’observer mon jardin éclore chaque jour un peu plus fort

De semer des tomates, des radis, de la salade, des courgettes et des carottes

D’aller cueillir de l’ail des ours et d’en faire du pesto.

De culture, de théatre, d’opéra, de cinéma, de ballets.

De booker des soirées pour les nuits de Fourvière et d’en prendre plein les yeux au Printemps des Docks

D’être dans ses bras et de passer tout un weekend juste lui et moi.

D’un soin, un dîner et une nuit à la Villa Florentine ça serait le kiff absolu!

D’ouvrir les volets et de laisser la maison s’imprégner de lumière dorée.

D’écouter Grand bonheur lire, et d’observer Jolie écrire toutes les lettres et tous les mots à partir d’un modèle.

De me prélasser au soleil, sur ma terrasse, avec un bon bouquin ou un magazine

D’organiser des weekends avec les copains et de préparer des apéros dinatoires et des salades.

D’oser vivre mes rêves et d’en concrétiser certains (je me fixe 3 objectifs fous ce mois-ci!).

De célébrer le quotidien, que chaque jour soit la fête, d’être en joie, garder la foi en la magie de la vie, de la nature, de l’humain…

20170320_142254

LA VIE EN PLUS JOLIE

10 Petites choses #4

Allez hop hop 10 petites choses, 10 moments de kifs qui m’on fait sourire.

1/ Donner beaucoup (du temps, des contacts, des fringues, des livres) et recevoir tout autant,  différemment.

Gagner un week end balnéo dans l’Isère (parfait on a envie d’aller se ressourcer sans aller trop loin) grâce à un concours Happinez.

J’en suis d’autant plus heureuse que ce magazine fait parti de mes favoris, il est magnifique, bien fait, alliant, la beauté visuelle et les textes inspirants.

img_20170302_153636_025

 

2/ Préparer des activités sur le thème de la géogaphie et de l’espace pour les vacances de Pâques. La box « La nuit sous les étoiles » de l’atelier imaginaire gagnée grâce au blog de Camille, arrive donc pile poil! Je ne suis pas une fan de box mais il se peut que je change d’avis!

20170228_134212.jpg

3/ Réaménager la chambre de Jolie douceur. Chiner un bureau et la chaise vintage qui va avec, installer un coin lecture. Lui montrer patiemment, encore, où va chaque chose, pour qu’elle trouve du plaisir à ranger de façon autonome.

20170228_110850

4/ M’extasier devant les premières fleurs du jardin. Crocus, jonquilles, primevères, bois joli tout fleuri, j’adore!

20170227_090049.jpg

 

5/ De chouettes moments en famille

20170226_111814

6/ Passer une journée 100% disponible pour les 4 ans de Jolie Douceur. Choisir ensemble les produits pour le repas en famille chez les commerçants du 6e.

Déjeuner avec son père, aller au parc de la tête d’Or en trottinette pour un tour de manège. La journée parfaite pour une petite fille de quatre ans.

20170223_124254.jpg

 

7/ Préparer ses cadeaux et les emballer avec soin. Un coffret Montessori au jardin (j’apprends avec eux!), deux jolis livres. Et puis, un labello, un magazine de princesse Sofia et l’amulette en plastique qui va avec. Mais si tout cela est compatible!

20170225_141210

8/ Préparer une journée spéciale, organiser mon baptême, dans la nature, et me réjouir déjà des synchronicités et de ce qui vient à moi pour cet évènement.

20170227_133600.jpg

9/ Me régaler d’un bagel fond de frigo: du chou rouge émincé, du saumon fumé et du Philadelphia. La photo ne rend pas hommage mais croyez-moi c’était Miam!

20170221_112432

10/ le dessin de mon Grand bonheur, 5 ans, où tout est sourire

20170215_162559.jpg

LA VIE EN PLUS JOLIE

Un an de Miracle Morning le bilan

Voilà un an que je pratique le Miracle Morning.

Le groupe Facebook associée a pris une ampleur phénoménale. C’est un groupe qui motive, dont l’énergie porte et j’aime me sentir reliée aux membres et encouragée dans cette pratique.

Ma pratique du Miracle Morning a évoluée au fil des mois…

J’inclus ma pratique quotidienne reiki, une méditation, une intention (toujours la même), depuis janvier la lecture d’une page de la Petite Voix d’Eileen Cady, une connexion à la nature avec une photo, un temps d’écriture et de partage et un peu d’activité physique (moins en hiver c’est vrai).

En quelques points voici ce que le Miracle Morning m’a apporté:

+ Discipline et régularité: chaque matin sans exception depuis un an. Parfois l’heure ou la durée varient mais il n’y a pas un matin où je ne commence la journée par un temps pour moi. Je sais que j’ai une marge de progression en terme de précision 😉

+ Efficacité: en prenant une heure ou deux pour moi le matin, je recharge mes batteries, mon corps est ensuite plus endurant et mon esprit  disponible pour donner à ceux qui m’entourent et j’accomplis avec + d’efficacité.

Ma perception de la vie, du monde qui m’entoure, du travail aussi, a beaucoup changé. Cette pratique m’encourage à me focaliser sur ce qu’il y a de joli dans ma vie, à me fixer des objectifs et à avancer, un pas après l’autre, toujours.

+ Connection avec la nature. Je me suis considérée longtemps comme citadine. Le Miracle Morning, que je pratique dehors, dès que les conditions météo le permettent (s’il pleut je sors avec un parapluie!) m’ont amenée à observer la nature et à l’aimer encore +. En août nous sommes allés nous installés à la campagne, près de Lyon,  pour moi ça veut dire beaucoup et j’aime cette nouvelle vie.

+ Passer mon permis et l’obtenir grâce à la sérénité et à la méditation quotidienne (et croyez-moi, je pars de loin!)

+ Les valeurs: me recentrer sur  l’amour, la beauté, la famille, l’amitié, la gratitude, la liberté pour en citer quelques unes.

+ L’application des valeurs: j’ai lu pendant huit ans des ouvrages de développement personnel. Ensuite l’envie est venue d’offrir les livres, pour vivre les concepts de façon concrète.

+Créativité décuplée: tricot, peinture, écriture, dessins etc

+Lien sociaux: de très belles rencontres au sein du groupe et des relations transformées avec ma famille et mes amis. Mes anciens employeurs sont devenus des amis proches.

+ M’exprimer, demander. Oser dire non sans me justifier et sans crier. Oser dire oui aussi.

+ Le respect de la parole: avec bâton de parole pour que chacun s’écoute dans la famille. Etre intransigeante sur deux points: chacun se dit bonjour le matin et bonne nuit le soir en se regardant dans les yeux.

+ Oser de nouveaux projets, oser suivre mon intuition, même si ça semble fou.

+ Oser m’accorder la 1ere place dans ma vie sans avoir peur de ne plus être aimée et m’offrir le luxe d’avoir du temps et de me sentir libre. Faire les choses par plaisir. Ou ne rien faire aussi, parfois, si cela est nécessaire. Identifier mes besoins.

+  Apprécier ce et ceux qui se trouvent dans ma vie et certains jours en avoir les larmes aux yeux.

+ Me sentir encore + responsable, avec la possibilité de choisir, d’adapter si cela est nécessaire.

+ Résoudre des conflits, avec +d’empathie.

+ Me sentir légitime, à ma place, dans mes différents rôles.

+ Etre + autonome et + tolérante: je laisse mon amoureux se réveiller à l’heure qui lui plaît, même si c’est 10h le weekend. J’arrive à m’organiser pour m’offrir ce temps pour moi et m’occuper des enfants (qui sont en âge de jouer seuls pendant une heure et qui on compris, le matin je médite, après je suis dispo).

+ Etre + ferme avec les enfants tout en encourageant leur autonomie

+ Accepter d’être vulnérable, fragile, imparfaite, et me souvenir que je fais de mon mieux, chaque jour et que ce mieux est variable.

 

20170223_074949.jpg

 

LA VIE EN PLUS JOLIE

L’arc en ciel après la tempête

C’est super d’avoir plein d’idées, un enthousiasme grand comme ça et une soif de connaissance. C’est joyeux et ça file le sourire.

Et ça épuise aussi, toutes ces idées, tout le temps.

Parfois, pour un instant je suis déçue. Et puis je me relève et je sème mes petites graines d’amour et ma gratitude ici et là. Peu importe quand, un jour, ces graines fleuriront.

Et puis quand vraiment c’est trop, que je n’ai plus le courage,  je reviens à mes basiques:  organisation et repos.

M’offrir le temps de faire les choses, l’une après l’autre.

Noter repos sur le calendrier. Laisser leur père tout gérer de A à Z un matin par semaine.

Repos pour dormir jusqu’à 8h45, me lever tranquille, à mon rythme et seule, avec moi m’aime.

Une journée repos, pour organiser toutes ces idées, tous ces beaux projets, pour répondre aux messages et vivre de + belle.

Planifier un massage dans un bel institut, pour la Saint Valentin.

C’est le cadeau de mon amoureux. Cette année, je m’organise le mien et lui le sien.

Et puis, en bonus, je lui bricole un petit quelque chose, avec amour et mes doigts de fée.

Réaliser qu’il n’y a pas de honte à dire je ne sais pas, à demander de l’aide pour élever les enfants (puisqu’il faut tout un village!), demander des conseils de lecture, pour apporter d’autres mots que les miens et un peu de légèreté au quotidien.

Me sentir si bien entourée, par la beauté de l’humanité.

20160709_073750.jpg

LA VIE EN PLUS JOLIE

10 Petites choses #3

Que de belles rencontres et de jolies synchronicités.

Allez, zou 10 petites choses qui font chaud au coeur

20170205_115141.jpg

1/ Le sublime magazine Respire et le mimosa. Le duo parfait offert par mon amoureux.

20170204_172107

2/ Mon cadeau d’anniversaire honoré avec joie.

La petite balade au soleil couchant, le dîner en amoureux, la nuit et le petit dej juste lui et moi.

J’ai adoré ce cadeau d’anniversaire génial. Cerise sur le gâteau, ceux qui m’ont offert le coffret wonderbox, veillaient sur les enfants et nous ont invité à déjeuner le dimanche midi. Merci les amis!

20170207_124206.jpg

3/ Découvrir les grandes serres du parc et les camélias en fleurs.

20170128_150717

4/ La visite guidée et gratuite de l’opéra de Lyon. Un moment privilégié qui donne archi envie d’assister à une représentation.

5/A la sortie de l’opéra, après un moment pour revenir à la réalité , dans une toute autre ambiance,  je me suis laissée emporter par la joyeuse troupe « bouge tes pieds ». Des tambourins, des troubadours modernes, et beaucoup de bonne humeur.

6/ Mon amie V.  qui m’appelle pour proposer des places pour le match de rugby. Moi j’aime les fleurs, les balades, l’opéra, les sacs et les chaussures, je suis une femme dans toute sa splendeur. Mon mari, son truc c’est le rugby. Chacun ses joies et j’étais ravie pour lui.

20170129_205635

7/ Dimanche soir. Une fois les enfants couchés, dîner à deux d’un risotto à la truffe avec le Vosne Romanée qui va bien pour l’accompagner.

8/ Les inscriptions pour le centre aéré, pour les vacances de février. Et la dame qui me demande à quelle date y vont les enfants parce que les copains d’école ont envie de s’y inscrire en même temps.

9/ Ecrire, coller, découper, peindre.

10/ Les belles rencontres et la force de la sororité qui me touche si fort.

La gentillesse des femmes autour de moi. Une maîtresse d’une autre classe, qui fait des tresses de princesse à ma fille, une autre qui m’invite pour le thé m’ouvre sa maison, son cœur et me reçois comme une reine, alors qu’elle me connaît si peu, ou alors si bien déjà…

LA VIE EN PLUS JOLIE

L’homme bison blanc

Si je suis une rêveuse, une allumée, mon homme est on ne peut plus raisonné.

Ideal en matière de complémentarité.

C’est mon baromètre, celui qui me dit, non là c’est pas possible, c’est de la folie, c’est trop tôt.

Il me protège, voit les obstacles, les nomme et les quantifie, me sécurise et je trouve alors les solutions.

Depuis 10 ans, je fais des soins Reiki. D’abord pour moi, puis pour qui veut.

Evidemment, l’invisible ce n’est pas son truc, alors, par amour il me laisse faire sans y croire.

Moi je vois ce que je crois et lui croit ce qu’il voit.

Et puis, je n’ai plus cherché à convaincre ou proposer.

Il s’est mis à demander les soins.

En plus du soin classique, j’ai eu beaucoup d’images.

Des visions sublimes, dont celle de l’homme bison blanc.

J’avais entendu parlé de l’histoire chamanique sacrée de la femme bison blanc.

Je n’ai rien trouvé sur l’homme bison blanc.

Parce qu’il arrive après la femme.

D’abord il y le rêve et l’intuition, l’invisible, la force de création, après arrive l’action, le concret, le visible.

L’homme bison blanc c’est le masculin sacré, celui qui marche son chemin, celui qui n’est plus caché, secret.

Celui qui diffuse, qui montre au monde, qui explique l’inexplicable, qui reconnaît.

Celui qui rend possible les larmes de joie.

Celui qui protège et brille pour que le paradis incarné puisse exister.

Celui qui accepte de ne pas comprendre, de ne pas savoir, celui accepte comme une réalité, l’impossible, créé par sa femme.

Celui qui croit enfin à une autre réalité parce qu’il a la chance de l’expérimenter.

De voir qui elle est, de voir l’humanité et d’y croire, de lui donner toute sa confiance, pour une nouvelle danse qu’elle a inventée en secret et pour qu’elle puisse créer en toute sécurité, avec tous les moyens même s’il n’y comprend rien.

Mon homme m’a souvent dit que je ne pensais pas comme 95% des gens (belle analyse!)  il raisonne et rationalise tout mais n’a jamais, jamais, su me dire pourquoi il m’aime.

Depuis toutes ces années, il me dit toujours, je t’aime, c’est tout.

Voilà l’homme bison blanc. Et si on retourne une seule lettre bisou et bison c’est pareil. Alors bisons nous 😉

20160704_073821.jpg

 

LA VIE EN PLUS JOLIE

Etre une femme

J’ai lutté, ne rentrant pas dans les cases de cette société dominée par le contrôle, par les hommes, par les trucs à prouver.

J’ai cherché, cherché, cherché, je me suis épuisée.

J’ai abandonné, tout donné, au propre comme au figuré.

Et j’ai trouvé, c’était une telle évidence. Là, partout.

Je suis une femme.

Je ne suis pas faite pour lutter, pour me battre, pour gagner, pour avoir raison, pour posséder. Je suis forte dedans, fragile dehors..

J’aime offrir, que ce soit joli, possible et gratuit, j’aime à volonté, j’aime faire confiance, j’aime en quantité, je n’ai que faire de tous ces chiffres qui ne m’ont jamais intéressée. J’ai toujours préféré les lettres qui m’envoient bien plus de rêves!

Je n’aime pas les sports pour gagner, je laissais volontiers ma place à ceux qui avaient envie de jouer à ce jeu là.

Ce prof d’EPS m’avait dit que je n’étais pas combattive, que je ne ferai rien de ma vie. Ici je lui dit aujourd’hui je ne suis pas un guerrier Monsieur, et à chaque fois que je me suis battue, contre l’univers, contre moi-même, j’ai perdu.

Moi j’aime jouer pour le plaisir, pour m’amuser. Je ne joue pas ou je mise tout. Ca ne marche que lorsque je me fais confiance, que je suis mon intuition, même et surtout si ça paraît insensé, improbable, impossible. L’intuition n’est pas faite pour être raisonnable. Chacun son job 😉

Je n’ai pas besoin de savoir combien pour me sentir en sécurité.

J’ai besoin de beau.

De l’eau, d’air, de terre, de feu, d’un toit, de toi près de moi, d’une couverture douce, d’une attention délicate, d’un bouquet de mimosa dans la maison, de câlins, de bisous, du chant des oiseaux, du levé du soleil et de la lune qui guide quand il fait noir, des étoiles filantes pour faire des vœux, de saisons qui changent pour ne pas m’ennuyer, de passer des larmes au rire, d’explorer mes émotions et de les vivre à fond, de mots doux dans mes oreilles et de dire haut et fort des je t’aime.

Je préfère le pourquoi au comment, la solution au problème. Pas parce que l’un est mieux que l’autre, ils se complètent, l’un ne va pas sans l’autre.

Je préfère mes trésors sans valeur à l’argent qui dort et qui s’entasse, ça on s’en lasse.

L’argent je l’aime pour le donner, le faire circuler, pour créer, pour offrir à l’autre le plaisir de se sentir riche, si c’est de cela dont il a besoin.

Mes trésors sont là, dans mon cœur, autour de moi, accessibles, abordables et gratuits pour qui sait les voir.

Mes trésors sont si précieux, d’une valeur inestimable, qu’aucun homme, ni aucune femme, ne pourra jamais mesurer en terme de quantité, parce qu’ils ne sont pas fait pour ça, ils sont là pour être kiffés, c’est tout.

Ca me va. C’est OK. Je vous laisse le KO si c’est ce que vous préférez, on a tous le choix, c’est le libre arbitre, il n’y a personne d’autre que soi pour se juger.

Je vous laisse le choix, avoir raison, je n’ai rien, je remercie pour tout ce qui m’est confié, je ne suis là que de passage, pour m’amuser.

Je suis une femme, c’est très simple.

Je ne compte pas.

Ou plutôt j’aime sans compter.

Et au final l’ironie de la vie fait que c’est en acceptant de ne plus compter du tout que je compte plus que tout.

Je me suis reconnue, et aimée telle quelle, sans rien vouloir changer. Et alors tout change.

Alors c’était juste ça? J’ai cherché si loin, et j’étais si près, j’étais là.

Putain c’est juste divin!

20160724_085616.jpg

LA VIE EN PLUS JOLIE

Tout change

Une fois par an, nous faisons le point avec l’avocat très compétent, qui nous accompagne dans les formalités de notre société.

Cette année il n’était plus là, il a pris sa retraite.

Sa remplaçante est à l’écoute, simple, abordable, efficace, brillante.

On se comprend.

Elle nous parle à tous les deux et me regarde aussi. Ca veut peut être rien dire pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup.

Elle me demande ce que je fais en ce moment. Je dis que je suis dans une période où je ne travaille pas. Enfin c’est pas tout à fait ça…

Comment expliquer en deux mots tout ce que je fais de façon gratuite, pour kiffer mon quotidien, tout en offrant à mon mari la possibilité de mettre en valeur son talent, et cela en respectant notre équilibre familial ?

Je médite chaque matin pour l’amour et l’éclosion des meilleurs potentiels de l’humanité, je prends soin de moi,

je planifie les anniversaires, les weekends en amoureux (si on ne planifie pas on peut en reparler dans 6 mois)

je vois mes amies, je tisse du lien, je fais de nouvelles rencontres, je me régale,

j’apprends la botanique, j’écris, je lis

je me suis mise au tricot,

je confectionne des sels de bain et je les offre,

je m’occupe des enfants, les prépare chaque matin, les emmène et vais les chercher à l’école à 16h30 et 11h20 le mercredi,

Je prépare les repas, pense à racheter des chaussettes taille 27, veille à ce qu’il reste une bûche de bois en haut pour le matin au réveil, en même temps, puisque j’y suis, je remonte des bières, ça fera toujours plaisir. Mille autres détails logistiques internes invisibles (enfin visibles s’ils ne sont pas accomplis). Heureusement mon mec est tout aussi impliqué.

Je gère les papiers du restau (aucun client ne remarque que les salariés et fournisseurs sont payés sauf si on ne le fait pas puisque l’entreprise coulerait),

Je propose des idées, pour notre entreprise, je recommence autrement et plus tard quand il me dit non et que pourtant ça me semble juste. Je les explique tout en le laissant décider et s’approprier l’idée. Les idées germent et quand mon homme voit la pousse alors la lampe s’allume.

Je fabrique du bonheur pour chacun de mille et unes minuscules façons comme m’a grand mère et tant d’autres me l’ont appris par l’exemple vivant.

Je rêve aussi de mon monde parfait car c’est ainsi que je plante les graines de demain.

Je lui offre par ma présence du temps pour se reposer et du temps pour lui, car cela est essentiel et nourrissant.

Et j’ai accepté cela, le travail dans l’ombre, la vie d’une femme au foyer (ou chômeuse ?!), pleine de richesses, pour qui sait les voir (il m’a fallu du temps…) parce que ce sont toutes ces petites choses qui sont précieuses et qui font tenir le reste debout.

J’ai accepté d’œuvrer en faveur de l’amour, quitte à ne plus être « rentable » parce que cela nous apporte plus et que les avantages sont, pour nous tous, pour le moment supérieurs au simple salaire que je pourrais apporté.

J’accepte d’être ce que je suis et c’est tout , et enfin, enfin, considérer que c’est assez.

J’accepte que tout change et que c’est une période où j’apprends, je facilite la vie des autres et leur offre la possibilité de briller parce que c’est ce que je fais le mieux et ce qui me semble juste. Qu’ai je de mieux ou de plus important à faire qu’aimer?

J’ai appris à trouver une certaine autonomie et liberté dans cette vie là en voyant le beau, tout ce qu’il fait pour moi, pour nous, son implication dehors comme dedans.

Et j’ai découvert la force de la sororité, ce lien qui unit les femmes, ce lien fort, quand ça va pas fort, qu’on est lasse et fatiguée, on appelle une copine, on se confie, on vide le sac (mais bordel comment se fait il qu’il soit devenu si lourd?!), on pleure, on rit et ça repart le cœur léger!

Bref pour faire simple, on est pas chez l’avocat pour parler de ma vie, mais de celle de notre société (énorme le miroir quand j’y pense), je dis que je ne suis pas salariée pour le moment.

Elle me dit: ah vous vous occupez de vos enfants de quatre et cinq ans et ce n’est pas rien, surtout avec un mari cuisinier.

Si elle savait.

J’en avais presque les larmes aux yeux.

En fait elle savait…

J’ai dit merci.

Et je réalise que ne connais même pas son nom…

20160713_071754.jpg

LA VIE EN PLUS JOLIE, zèbre

A l’envers

Aussi loin que je me souvienne je me suis toujours sentie différente.

J’ai fait tant d’efforts pour rentrer dans le moule, pour être ce que je ne suis pas (un homme!).

Et puis j’ai compris.

Lâcher prise.

Etre ce que je suis, cultiver à fond ma singularité, mes visions. Voilà, mes visions semblent folles, illogiques, déraisonnables. Alors que la vraie folie c’est de se forcer à être ce qu’on est pas.

Ma force, ma richesse, mon trésor c’est d’être une femme.

Une femme intuitive qui aime créer. Tu me mets une graine minuscule dans la main et je vois les fleurs splendides de demain.

Quand on voit le possible à l’intérieur de soi, il se met à exister, même minuscule. Ce minuscule est précieux et fragile, il lui faut de l’amour, de la douceur et du temps pour grandir. Comme les enfants, en fait.

Tous les projets ont d’abord été rêvés, avant de devenir, en leur temps, réalité.

Le ressentir si fort dans mes tripes et alors là les coïncidences de conte de fées arrivent dans tous les sens. Les rencontres, les messages, les signes. Plus je suis mon intuition plus tout s’éclaire.

Merci à toutes les lumières qui m’ont menées jusque là, jusqu’à moi.

Je ne laisserai plus la place aux doutes, aux briseurs de rêves qui font mâles. Je me promets de m’écouter et de me faire confiance.

Je sais que je ne sais rien et que j’ai tout à apprendre.

Et qu’il faut parfois un petit temps pour que les autres voient ce que je sais déjà, à l’intérieur de moi. Il n’y a pas à convaincre, rien à gagner ou à perdre, oser, simplement oser être qui l’on est.

IMG_20170124_193826_276.jpg

LA VIE EN PLUS JOLIE

10 Petites choses #2

Coucou c’est lundi! C’est reparti pour 10 petites choses qui mettent du baume au cœur.

1/ Mon fils, cinq ans, au réveil, le jour de ma fête (sans le savoir): Maman je t’aime de tout ce que je peux, aussi fort que les crêpes et le chocolat. Fondance.

2/ Le thé chez mon patron devenue amie, sa douce compagnie, nos rires, sa fille qui gazouille, le thé bien chaud alors qu’il fait -5 dehors, la vue de son salon, qui donne sur le parc. Et nos échanges qui nous enrichissent. J’aime. J’aime. J’aime

3/ Les créations en attrimaths de ma fille de presque quatre ans. Sont imagination débordante et son talent.

 

20170121_094531
Tigre et ruche attrimats

 

 

4/ La boutique où je viens pour dire bonjour et où je pars systématiquement avec des trésors. La gentillesse infinie et la passion de la gérante me touchent à chaque fois.

img_20170114_194542_896

5/ Le petit conte Jonhatan Living Stone le Goéland de Richard Bach, qui se lit tout seul et qui donne des ailes.

20170123_101817

6/ Le Reiki qui reprend sa grande place dans ma vie

img_20170122_125007_434

7/ Mon étole si douce et extra enveloppante, en cachemire.

8/ La grosse livraison de bois, un matin d’hiver glacial. La qualité du bois, la gentillesse du livreur, qui a accepté de faire un crochet dans sa tournée, pour nous livrer pile quand on en avait besoin.

9/ Les soldes chez Monop et chez Fanny une maman du village qui fait tourner les vêtements de sa fille.

10/ Avoir dans la tête cette chanson un lundi matin, y voir un signe et l’accueillir le cœur ouvert!

Je vous souhaite une belle semaine