KIDS, LA VIE EN PLUS JOLIE

Préparer l’après

Avec cette grossesse, certains projets sont remis à plus tard.

Les priorités changent et je l’accepte.

La petite enfance, si précieuse, ne dure qu’un temps et j’ai envie de vivre pleinement ces moments là, une dernière fois.

N’empêche, on est à un stade assez confortable où l’on peut bouger avec les enfants quasi sans contraintes logistiques, le choix d’activités est devenu vraiment sympa.

L’arrivée de ce bébé boulversera-t-elle cet équilibre?

Probablement un peu.

Mais on peut faire tellement de chose avec un bébé, alors qu’avec deux tout petits c’était un peu + corsé.

La grossesse me pousse à lever le pied, à limiter les trajets, la marche, les efforts en tout genre et c’est un peu frustrant.

Pour tenir le cap, pour me préparer sans doute aussi, je me projette sur notre vie, après.

J’ai longtemps pensé qu’avec trois enfants on ne pouvait plus rien faire.

Et puis, plusieurs familles autour de moi continuent de sortir, de bouger, de vivre tout simplement.

Alors je liste mes envies, des projets à réaliser en famille, pour ne pas que notre vie soit uniquement focalisée sur cet enfant, car un troisième, j’en suis finalement persuadée, suit le mouvement.

Ce billet de Caro m’a donné envie de planifier une petite virée en Italie, au printemps prochain, quand on sera cinq.

J’aime avoir des voyages en ligne de mire. La préparation est déjà un plaisir en soi.

Cet été nous ne sommes pas allés en Italie et nous n’irons probablement pas non plus l’été prochain.

J’ai besoin de cette légèreté italienne, de connecter cette joie en moi qui s’anime dès que je passe la frontière. Ca ne s’explique pas, c’est dans le sang.

Torino est à quatre/cinq heures de Lyon et c’est une ville que j’adore.

Ca peut être un chouette cadeau de naissance, pour notre famille.

Et c’est un voyage qui peut facilement s’organiser sur trois ou quatre jours, avec un airbnb qui va bien.

20160716_094133

20160716_093300

3 thoughts on “Préparer l’après”

  1. Bonjour, je découvre votre blog inspirant, je suis dans la vague, j’ai 3 enfants: 7 ans, 2 ans et 11 mois. les deux petits rapprochés c’est chaud et la troisième , on se dit:  » il va suivre, ce sera facile » et bim, tout fou le camp, je tombe sur un bébé très demandeur appelé BABI ( bébé aux besoins intenses) c’est parfois très difficile, portage, allaitement rien ni fait pour eux c’est du 24h sur 24 collé à maman, c’est dur de ne pas pouvoir poser un enfant, et de ne pouvoir rien faire, tout ça pour vous dire que l’on apprend toujours même si c’est un troisième . » pour ne pas que notre vie soit uniquement focalisée sur cet enfant, car un troisième, j’en suis finalement persuadée, suit le mouvement. » et bien je dirais que c’est eux qui décide 🙂
    Même si c’est parfois difficile, je suis très patiente et je me focalise sur le beau comme vous dites. et l’expérience aide beaucoup car on sait que tout passe. Bien à vous

    J'aime

    1. Merci pour votre témoignage.
      Il se peut que je me plante complètement. J’ai conscience que l’équilibre est subtil, que j’ai mille chose à apprendre. Chaque enfant apporte son lot de découvertes. J’espère que mon expérience (mon 1er est né prématurément, c’était un BABI doté d’un RGO, bref on a ramé!) m’aidera à prendre du recul, car oui certains enfants mènent la danse…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s