LA VIE EN PLUS JOLIE, reiki

Le come back du Reiki

IMG_20170526_174130_381 (1)

Il y a six ans, après mon initiation au 3e degré de Reiki, j’ai créé une association pour proposer des soins Reiki.

Les retours ont été au delà de toute espérance. D’ailleurs je n’espérais pas, j’avais simplement envie de partager ce que j’avais testé et validé pour moi même et mon entourage proche.

Mon mec, ultra cartésien, du genre qui se bouche les oreilles dès qu’il entend le mot énergie, a même fait péter ses résistances, c’est dire…

Et puis, la vie… un premier bébé (préma), l’ouverture d’un restau trois mois après, et un second bébé en route trois mois plus tard sans oublier une reconversion professionnelle pour travailler de chez moi tout en élevant nos enfants…

Avec tout ça, le Reiki est passé au second plan. Je pratiquais vite fait pour moi même chaque soir avant de m’écrouler de fatigue.

Et puis il y a deux ans, j’avais la désagréable sensation de m’être un peu perdue (il y a de quoi!) j’ai décidé de reprendre ma vie en main et de pratiquer à nouveau le Reiki de façon plus assidue.

Les changements dans ma vie, à tous niveaux, sont innombrables et les synchronicités justes énormes.

J’ai proposé des soins lorsque je sentais que c’était juste et admis au fil des rencontres et des expériences que OUI je suis très intuitive et que NON ce n’est pas un problème, au contraire, c’est une force, un don, un talent, appelez ça comme vous voulez.

Aujourd’hui j’accepte de mettre en lumière cette part de moi.

Aujourd’hui j’ai mis à jour la page Facebook de l’association. Les soins Reiki sont proposés à distance et sur dons libres .

L’énergie peut être envoyée sans limite d’espace temps, sur des êtres vivants ou des situations donc la distance importe peu. A la fin de la séance je transmets mes ressentis.

Si cela vous appelle, vous pouvez me contacter à cette adresse: d.amedecoeur@yahoo.com ou prendre RDV au 06 03 49 96 63

Je ne pensais pas en parler ici, mais il y a eu ce post de Natacha (Cranemou) alors j’y vois comme un signe, surtout que la toute première personne à qui j’ai parlé de mon initiation Reiki, il y a neuf ans, s’appelle Micheline, comme le titre de son billet…

 

AU JARDIN, LYON, MAISON DU BONHEUR

Comme un goût de vacances

Les enfants n’avaient pas école vendredi.

Nous avions donc quatre jours et demi, et pas de programme précis, si ce n’est celui de passer du bon temps.

Mercredi et jeudi nous sommes restés à la maison, pour bidouiller, dessiner tous les trois côte à côte et découvrir le super sand. Gros succès, la petite (4 ans) ne voulait plus s’arrêter!

 

mandala
land art
20170526_122649
Parc de la tête d’or

Vendredi nous avons pic niqué tous les trois au parc de la tête d’or, à l’ombre d’un arbre remarquable et confectionné un mandala avec des pommes de pin et des pétales de roses, trouvés par terre, en abondance, du côté de la roseraie.

On a marché, beaucoup, avant de rejoindre Mister B, après le service. Les enfants ont un bon rythme maintenant.

Et puis ce weekend, la maison s’est remplie de cousins, de rires, d’odeur de crème solaire. Les sandalettes se sont alignées le long de la piscine, et enfin le moment de la première baignade, tant attendue, est arrivé.

On a sorti la grande table pliante qui sent encore le pin, j’ai préparé des salades colorées, du houmous, et l’on s’est régalé de merguez, accompagnées d’un verre vin blanc bien frais.

Les salades de fruits partagées à l’heure du goûter et les sorbets ont mis tout le monde d’accord.

Nous étions si bien, qu’on a oublié les pseudo impératifs pour prolonger le moment en famille. A la place, on douché les enfants deux par deux, préparé des mojitos avec la menthe du jardin, à l’heure de l’apéro, improvisé des pizzas avec ce qu’il y avait dans le frigo.

Nous avons repousser, un peu, l’heure du coucher pour offrir la possibilité aux enfants de jouer encore dans le jardin, après le dîner. On se sentait libre, comme en vacances. La vie dans cette maison est si douce.

muffin
bonne fête maman

Et puis dimanche, la fête des mères. Les jolis cadeaux, préparés avec tant de soin, le plateau du petit dej dressé en secret par mon Grand bonheur, le poème qui m’a fait verser ma larme de joie à 9h du matin et le muffin avec une rose en pâte à sucre.

Rien de foufou, juste nous et des mots doux distillés tout au long de la journée.

Et l’envie de revenir consigner ici ces instants sacrés.