LA VIE EN PLUS JOLIE

Un an de Miracle Morning le bilan

Voilà un an que je pratique le Miracle Morning.

Le groupe Facebook associée a pris une ampleur phénoménale. C’est un groupe qui motive, dont l’énergie porte et j’aime me sentir reliée aux membres et encouragée dans cette pratique.

Ma pratique du Miracle Morning a évoluée au fil des mois…

J’inclus ma pratique quotidienne reiki, une méditation, une intention (toujours la même), depuis janvier la lecture d’une page de la Petite Voix d’Eileen Cady, une connexion à la nature avec une photo, un temps d’écriture et de partage et un peu d’activité physique (moins en hiver c’est vrai).

En quelques points voici ce que le Miracle Morning m’a apporté:

+ Discipline et régularité: chaque matin sans exception depuis un an. Parfois l’heure ou la durée varient mais il n’y a pas un matin où je ne commence la journée par un temps pour moi. Je sais que j’ai une marge de progression en terme de précision 😉

+ Efficacité: en prenant une heure ou deux pour moi le matin, je recharge mes batteries, mon corps est ensuite plus endurant et mon esprit  disponible pour donner à ceux qui m’entourent et j’accomplis avec + d’efficacité.

Ma perception de la vie, du monde qui m’entoure, du travail aussi, a beaucoup changé. Cette pratique m’encourage à me focaliser sur ce qu’il y a de joli dans ma vie, à me fixer des objectifs et à avancer, un pas après l’autre, toujours.

+ Connection avec la nature. Je me suis considérée longtemps comme citadine. Le Miracle Morning, que je pratique dehors, dès que les conditions météo le permettent (s’il pleut je sors avec un parapluie!) m’ont amenée à observer la nature et à l’aimer encore +. En août nous sommes allés nous installés à la campagne, près de Lyon,  pour moi ça veut dire beaucoup et j’aime cette nouvelle vie.

+ Passer mon permis et l’obtenir grâce à la sérénité et à la méditation quotidienne (et croyez-moi, je pars de loin!)

+ Les valeurs: me recentrer sur  l’amour, la beauté, la famille, l’amitié, la gratitude, la liberté pour en citer quelques unes.

+ L’application des valeurs: j’ai lu pendant huit ans des ouvrages de développement personnel. Ensuite l’envie est venue d’offrir les livres, pour vivre les concepts de façon concrète.

+Créativité décuplée: tricot, peinture, écriture, dessins etc

+Lien sociaux: de très belles rencontres au sein du groupe et des relations transformées avec ma famille et mes amis. Mes anciens employeurs sont devenus des amis proches.

+ M’exprimer, demander. Oser dire non sans me justifier et sans crier. Oser dire oui aussi.

+ Le respect de la parole: avec bâton de parole pour que chacun s’écoute dans la famille. Etre intransigeante sur deux points: chacun se dit bonjour le matin et bonne nuit le soir en se regardant dans les yeux.

+ Oser de nouveaux projets, oser suivre mon intuition, même si ça semble fou.

+ Oser m’accorder la 1ere place dans ma vie sans avoir peur de ne plus être aimée et m’offrir le luxe d’avoir du temps et de me sentir libre. Faire les choses par plaisir. Ou ne rien faire aussi, parfois, si cela est nécessaire. Identifier mes besoins.

+  Apprécier ce et ceux qui se trouvent dans ma vie et certains jours en avoir les larmes aux yeux.

+ Me sentir encore + responsable, avec la possibilité de choisir, d’adapter si cela est nécessaire.

+ Résoudre des conflits, avec +d’empathie.

+ Me sentir légitime, à ma place, dans mes différents rôles.

+ Etre + autonome et + tolérante: je laisse mon amoureux se réveiller à l’heure qui lui plaît, même si c’est 10h le weekend. J’arrive à m’organiser pour m’offrir ce temps pour moi et m’occuper des enfants (qui sont en âge de jouer seuls pendant une heure et qui on compris, le matin je médite, après je suis dispo).

+ Etre + ferme avec les enfants tout en encourageant leur autonomie

+ Accepter d’être vulnérable, fragile, imparfaite, et me souvenir que je fais de mon mieux, chaque jour et que ce mieux est variable.

 

20170223_074949.jpg

 

LOVE LOVE LOVE

Notre Saint Valentin

20170214_133210.jpgCette année, nous célébrons la Saint Valentin de façon particulière. En mode pur plaisir, collect moment not things!

Le bonheur passe par l’expérience, plus que par l’objet, même si j’aime ce qui est beau, le luxe, les symboles riches en valeur, et bon, oui, aussi les fleurs et les mots doux.

Bref…

Mon amoureux a une passion dont il connaît les aspects techniques sur le bout de doigts. Alors j’ai proposé qu’il se fasse lui même son cadeau, qu’il se choisisse ce qui le fait vraiment kiffer.

Et qu’il s’offre du temps libre pour apprécier et pratiquer sa passion, tout au long de l’année.

En parallèle, j’ai pris RDV chez le coiffeur et le 14 février c’était la seule date qui collait. Soit!

J’avais envie d’un massage, d’offrir du temps et de l’amour à mon corps qui donne tant, à qui j’ai tant demandé ces dernières années.

L’aimer tel qu’il est et le chouchouter. L’observer, l’accepter et faire la paix.

L’accepter dans son imperfection, dans sa perfection, avec son histoire, ses courbes, ses zones souples et celles (très) tendues. Et les vergetures. Parce que tout ça c’est moi.

Le massage est une expérience assez intime, et il m’a fallu plusieurs années pour oser franchir la porte d’un institut.

Il y a 8 ans j’avais reçu mon premier coffret et je n’avais pas osé y aller. Par pudeur.

Et puis la parentalité m’a transformé; sur bien des plans d’ailleurs.

On m’a offert des massages à des moments clés : pour mon anniversaire alors que j’attendais notre premier enfant, après la naissance de notre fille (quel beau cadeau pour jeune une maman), et pour mes 30 ans.

Cette fois ci je n’ai pas attendu qu’on me le propose, je me le suis offert à moi même, j’ai choisi un bel institut, un massage Lomi Lomi et j’ai choisis mon RDV, pour la Saint Valentin.

Ce n’est pas rien de se mettre nue, de confier son corps, s’abandonner face à un(e) inconnu(e).

Mes mains, mon ventre, sont des zones fragiles, sensibles.

Je me suis répétée un mantra, pour canaliser mon mental, lâcher prise sur l’extérieur, revenir à moi, à mes sensations, pour apprécier l’expérience profondément et accéder à une relaxation divine..

A la fin, j’ai savouré un thé dans un calme ouaté, celui du salon, et le calme à l’intérieur de moi.

Dire avec une confiance nouvelle, non merci je ne prendrai pas les produits proposés.

Et me surprendre encore +, en osant planifier un RDV le mois prochain.

Laisser les cuirasses, les armures, me réconcilier, avec chaque part de moi, en douceur et accepter qu’il me faut encore un peu de temps pour m’aimer en totalité.

Dire ciao à la culpabilité, oser apprécier ce présent, ce temps libre, l’honorer, alors qu’autour de moi tout va si vite et que les autres travaillent à fond aujourd’hui.

En sortant j’ai été marcher au parc avant de retrouver mon amoureux, à la fin du service.

Cette année, pas de roses, de restau en tête à tête, de champagne ou de bijoux.

Rien de tout cela, mais le plaisir pour soi et la joie du quotidien et la gratitude pour notre vie.

Une heure tous les deux, à se parler vrai.

Partager un goûter tous les quatre, avec nos deux enfants, à 16h45 à la maison et des petits gâteaux préparés par ses soins.

Sa soirée il l’a passe au boulot, dans le restaurant, son restaurant, notre restaurant, dont il a si longtemps rêvé.

Et moi à veiller sur notre famille, régénérée par cette journée.

Je nous sens connectés, si fort, il est là pour moi, pour nous, absent ce soir mais tellement présent et investi pour que tout cela soit notre réalité.

Alors voilà c’est la Saint Valentin, la fête de l’amour, de l’amour de Soi, de l’amour qui rayonne de moi à lui, de lui à moi.

LA VIE EN PLUS JOLIE

L’arc en ciel après la tempête

C’est super d’avoir plein d’idées, un enthousiasme grand comme ça et une soif de connaissance. C’est joyeux et ça file le sourire.

Et ça épuise aussi, toutes ces idées, tout le temps.

Parfois, pour un instant je suis déçue. Et puis je me relève et je sème mes petites graines d’amour et ma gratitude ici et là. Peu importe quand, un jour, ces graines fleuriront.

Et puis quand vraiment c’est trop, que je n’ai plus le courage,  je reviens à mes basiques:  organisation et repos.

M’offrir le temps de faire les choses, l’une après l’autre.

Noter repos sur le calendrier. Laisser leur père tout gérer de A à Z un matin par semaine.

Repos pour dormir jusqu’à 8h45, me lever tranquille, à mon rythme et seule, avec moi m’aime.

Une journée repos, pour organiser toutes ces idées, tous ces beaux projets, pour répondre aux messages et vivre de + belle.

Planifier un massage dans un bel institut, pour la Saint Valentin.

C’est le cadeau de mon amoureux. Cette année, je m’organise le mien et lui le sien.

Et puis, en bonus, je lui bricole un petit quelque chose, avec amour et mes doigts de fée.

Réaliser qu’il n’y a pas de honte à dire je ne sais pas, à demander de l’aide pour élever les enfants (puisqu’il faut tout un village!), demander des conseils de lecture, pour apporter d’autres mots que les miens et un peu de légèreté au quotidien.

Me sentir si bien entourée, par la beauté de l’humanité.

20160709_073750.jpg

KIDS

L’ambivalence du mercredi

Commencer la journée en beauté avec un thé dragonfly qui m’a été offert et la sensation de gratitude associée à ce cadeau.

Accompagner la classe de grand bonheur à un spectacle. Chouette aventure qui demande une bonne dose d’énergie. Me sentir à ma juste place, pleine de ces rires d’enfants, de leurs yeux qui pétillent après le spectacle.

Ensuite, changement de décor, avec Jolie douceur 4 ans, qui refuse de marcher pour renter à la maison. 7 minutes à pieds peuvent se transformer en une éternité.

Jolie douceur qui s’oppose à tout, à toutes les règles et qui veut tout régenter.

Crier un peu trop fort et avoir envie de rendre mon tablier.

Sortir des mandalas et colorier avec les enfants.

La laisser faire, en étant à ses côtés, un gâteau au yaourt avec des pépites de chocolat pour le goûter.

Pleurer en voyant l’état de sa chambre à 18h35.

Avoir envie de faire un bon nettoyage par le vide, et de laisser un lit, un doudou, un bureau, une paire de ciseaux, un tube de colle et des crayons.

Entendre des « c’est pas bon » au dîner.

Laisser le temps de jouer le temps de redescendre en pression, de souffler enfin 10 minutes.

Me rappeler la chance que j’ai, de ce choix de leur offrir de beaux souvenirs d’enfance (sauf quand je crie donc).

Réconforter au mieux, en freestyle à 19h45, mon grand bonheur, 5 ans, qui a peur d’être parent un jour, de pas savoir faire et qui a une peur de la mort (la nôtre).

Recevoir un sms pas très sympa. Et un autre adorable.

Et puis, nerveusement, rire de toute cette absurdité, de cette ambivalence, de cette fragilité éphémère.

Ciao mercredi, je choisis de me souvenir que du joli!

IMG_20170208_172159_018.jpg

 

LA VIE EN PLUS JOLIE

10 Petites choses #3

Que de belles rencontres et de jolies synchronicités.

Allez, zou 10 petites choses qui font chaud au coeur

20170205_115141.jpg

1/ Le sublime magazine Respire et le mimosa. Le duo parfait offert par mon amoureux.

20170204_172107

2/ Mon cadeau d’anniversaire honoré avec joie.

La petite balade au soleil couchant, le dîner en amoureux, la nuit et le petit dej juste lui et moi.

J’ai adoré ce cadeau d’anniversaire génial. Cerise sur le gâteau, ceux qui m’ont offert le coffret wonderbox, veillaient sur les enfants et nous ont invité à déjeuner le dimanche midi. Merci les amis!

20170207_124206.jpg

3/ Découvrir les grandes serres du parc et les camélias en fleurs.

20170128_150717

4/ La visite guidée et gratuite de l’opéra de Lyon. Un moment privilégié qui donne archi envie d’assister à une représentation.

5/A la sortie de l’opéra, après un moment pour revenir à la réalité , dans une toute autre ambiance,  je me suis laissée emporter par la joyeuse troupe « bouge tes pieds ». Des tambourins, des troubadours modernes, et beaucoup de bonne humeur.

6/ Mon amie V.  qui m’appelle pour proposer des places pour le match de rugby. Moi j’aime les fleurs, les balades, l’opéra, les sacs et les chaussures, je suis une femme dans toute sa splendeur. Mon mari, son truc c’est le rugby. Chacun ses joies et j’étais ravie pour lui.

20170129_205635

7/ Dimanche soir. Une fois les enfants couchés, dîner à deux d’un risotto à la truffe avec le Vosne Romanée qui va bien pour l’accompagner.

8/ Les inscriptions pour le centre aéré, pour les vacances de février. Et la dame qui me demande à quelle date y vont les enfants parce que les copains d’école ont envie de s’y inscrire en même temps.

9/ Ecrire, coller, découper, peindre.

10/ Les belles rencontres et la force de la sororité qui me touche si fort.

La gentillesse des femmes autour de moi. Une maîtresse d’une autre classe, qui fait des tresses de princesse à ma fille, une autre qui m’invite pour le thé m’ouvre sa maison, son cœur et me reçois comme une reine, alors qu’elle me connaît si peu, ou alors si bien déjà…